Exclusif. Les circonstances exactes dans lesquelles le général Wassini Bouazza a été arrêté

0
350

Beaucoup de fake News et d’informations mensongères ont circulé sur l’arrestation du général Wassini Bouazza, l’ex-patron de la Direction générale de la Sécurité Intérieure (DGSI), l’une des principales directions du renseignement algérien. Les circonstances de l’arrestation et de l’incarcération de Wassini Bouazza ont nourri des fantasmes extravagants. Or, pour établir la vérité, Algérie Part a recoupé les sources pour procéder à la vérification de tous les faits que nous avons pu obtenir au cours de nos investigations. 

Ainsi, il s’avère que le général Wassini Bouazza a été arrêté le jour de son limogeage, à savoir le lundi 13 avril dernier. Le général Wassini Bouazza apprend les circonstances de son arrestation au cours de la matinée de cette journée de lundi. La veille, à savoir dimanche, son bureau a été perquisitionné par les enquêteurs de la Direction Centrale de la sécurité de l’Armée (DCSA) qui ont procédé à la fin de leur perquisition de placer son bureau sous scellés. Cette perquisition s’est produite au niveau du siège de la DGSI à Ben AKnoun.

Lundi après-midi, le général Wassini Bouazza se trouvait bel et bien chez lui après avoir appris son limogeage et son remplacement par le général Abdelghani Rachedi désigné ainsi dans les fonctions du nouveau patron de la DGSI. Vers la fin de l’après-mid du lundi, Wassini Bouazza est convoqué au ministère de la Défense Nationale pour rencontrer le chef d’Etat-Major par intérim, Said Chengriha. La rencontre s’est déroulée au bureau du chef d’Etat-Major de l’ANP au siège du ministère de la Défense Nationale situé au niveau des Tagarins, sur les hauteurs d’Alger.

Cette entrevue s’est déroulée jusqu’au début de la soirée du lundi. Vers 20 H, Wassini Bouazza s’apprête à quitter le siège du ministère de la Défense Nationale et à ce moment-là, une équipe de la DCSA l’attendait à la sortie. Il a été rapidement interpellé et emmené vers les locaux de la DCSA pour être auditionnés et interrogés à propos de plusieurs  dossiers sensibles. A 1 H du matin, il a été transféré vers le tribunal militaire de Blida où il a été entendu par un juge d’instruction. Les auditions ont duré jusqu’à 6 H du matin. A la fin des auditions menées par le juge d’instruction près le tribunal militaire de Blida a décidé d’incarcérer officiellement Wassini Bouazza à la prison militaire de Blida.

LEAVE A REPLY