Exclusif. Changement à la tête du renseignement extérieur en Algérie : retour du général-major Youcef Bouzit

0
467

Après le renseignement intérieur, c’est au tour du renseignement extérieur de connaitre un changement majeur à la tête de sa direction. En effet, le général-major Youcef Bouzit vient d’être nommé à la tête de la Direction de la documentation et de la sécurité extérieure (DDSE), la deuxième branche la plus stratégique des services secrets algériens, l’ex-DRS. 

Le général-major Youcef Bouzit a été installé dans ses nouvelles fonctions ce jeudi 16 avril, a appris Algérie Part. Il a remplacé le colonel Kamel Remli qui avait dirigé la DDSE depuis avril 2019. Selon nos sources, Abdelmadjid Tebboune et Said Chengriha, le chef d’Etat-Major par intérim de l’armée algérienne, ont préféré remplacer l’ensemble des hommes et officiers supérieurs ayant collaboré directement ou entretenu un lien de proximité avec le général Wassini Bouazza, l’ex-patron de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et homme fort des services secrets algériens au cours de cette dernière année, depuis avril 2019 plus exactement.

Kamel Remli était l’ancien attaché militaire de l’ambassade d’Algérie à Washington. Il a été imposé à la tête de la DDSE sur proposition de Wassini Bouazza  auprès du défunt chef d’Etat-Major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah. Selon nos sources, le colonel Remli avait procédé à une très bonne réorganisation du renseignement extérieur. Il avait entamé des consultations au sein des anciens cadres des services algériens pour mener à bien cette réorganisation. Un nouvel organigramme a été mis en place depuis l’arrivée de Kamel Remli qui était apprécié par ses collaborateurs. Ceci dit, sa proximité avec le général Wassini Bouazza causait problème et inquiétait fortement l’entourage d’Abdelmadjid Tebboune qui a préféré rappeler un « ancien la boite », le général Youcef Bouzit.

Il est à rappeler que le général-major Youcef Bouzit avait dirigé auparavant la DDSE à l’époque d’Abdelaziz Bouteflika. Selon nos sources, il a été rappelé en raison de ses connaissances affutés sur le dossier libyen. A 68 ans, le général-major Youcef Bouzit a failli remplacer en juillet 2018 Bachir Tartag à la tête des services algériens. Il avait grimpé doucement et sûrement tous les échelons durant sa longue carrière jusqu’à devenir à partir de septembre 2013 le patron de l’influente DDSE. IL entretiendra des relations très empoisonnées avec Bachir Tartag qui avait demandé à maintes reprises à Said Bouteflika de le limoger. Tartag voyait en lui un concurrent gênant qui pouvait lui ravir sa place. Le général-major Youcef Bouzit était réputé également d’être un très proche du défunt chef d’Etat-major Ahmed Gaid Salah. Ce dernier voulait se débarrasser de Bachir Tartag pour placer dans ses fonctions Youcef Bouzid. Mais le clan présidentiel des Bouteflika a refusé catégoriquement cette option.

Après le début du Hirak en février 2019, Youcef Bouzid était éjecté de ses fonctions par un Said Bouteflika très méfiant qui ne lui faisait plus confiance. Et le général Ali Bendaoud, l’ex-attaché du DRS à l’ambassade d’Algérie à Paris, l’avait remplacé momentanément à partir du début mars 2019. Ensuite, après la chute des Bouteflika le 2 Avril 2019, Ahmed Gaid Salah reprend les services secrets dans son giron et confie à Wassini Bouazza de réorganiser totalement cette institution pour la domestiquer et la soumettre au diktat de l’Etat-Major de l’ANP.

 

LEAVE A REPLY