82 employés d’Air Algérie laissés sur le carreau et privés de leurs salaires depuis 2 mois

0
270

Drame à Air Algérie. 82 employés d’Air Algérie ont été laissés sur le carreau par leur direction générale. Ces employés, des stewards et hôtesses ont été privés de leurs salaires depuis 2 mois les livrant ainsi à la précarité notamment en cette période si délicate et d’incertitudes pour l’avenir à cause de l’épidémie du coronavirus COVID-19. 

Ces 82 travailleurs ont été suspendus depuis le 18 février 2020 date à laquelle une grève du personnel naviguant et commercial (PNC), stewards et hôtesses, a été entamée pour protester contre le manque criant de moyens de protection sanitaire à bord des avions d’Air Algérie. La direction générale de la compagnie aérienne nationale a réprimé rapidement ce mouvement de protestation en ciblant 82 travailleurs qui ont été suspendus sans être sanctionnés par un conseil de discipline comme le prévoit le règlement intérieur.

Le PDG d’Air Algérie a reporté les séances du conseil de discipline en raison des risques de l’épidémie du coronavirus COVID-19. Malheureusement, les familles de ces employés souffrent aujourd’hui de la précarité et risquent de subir gravement les affres de la pauvreté  dans les jours à venir avec la complication de la situation économique du pays.

Ces employés et des syndicalistes PNC d’Air Algérie envisagent d’interpeller prochainement le Président Abdelmadjid Tebboune pour lui demander d’intervenir dans ce dossier et de faire preuve d’humanisme en ces temps troublants où chaque famille algérienne a besoin cruellement d’un revenu décent pour subvenir à ses besoins élémentaires.

LEAVE A REPLY