Confidentiel. Inquiétude au ministère de la Justice : Zeghmati développe des symptômes similaires à ceux du COVID-19

0
453

Panique et inquiétude au ministère de la Justice. L’actuel ministre, Belkacem Zeghmati, développe ces jours-ci des syndromes grippaux similaires à ceux du coronavirus COVID-19, a appris Algérie Part de plusieurs sources proches de l’entourage de l’actuel ministre de la Justice. 

Ces sources indiquent que Belkacem Zeghmati commence lui-même à montrer des signes de fébrilité et, désormais, il ne cache plus son inquiétude. Agé de 63 ans, Belkacem Zeghmati a le profil du patient fragile qui peut souffrir énormément s’il est contaminé au coronavirus COVID-19. Son état de santé a été fragilisé par le passé à la suite de quelques épreuves très dures qui lui ont été infligées durant son parcours.

En septembre 2015, celui qui fut l’ex-procureur général prés la Cour d’Alger avait très mal vécu son limogeage par Abdelaziz Bouteflika. Le soir du 21 septembre 2015, le jour de son licenciement, Belkacem Zeghmati avait été transféré en urgence à la clinique des Glycines à Alger, un établissement de santé appartenant à la police algérienne, à savoir la DGSN.
En clair, l’ancien procureur général  s’était évanoui après avoir été victime d’un malaise cardiaque. Transféré à la clinique des Glycines, il a été gardé en observation. Le lendemain, l’ancien procureur général avait quitté la clinique des Glycines pour rentrer chez-lui. Zeghmati n’a jamais oublié ce triste épisode de sa vie et sa santé est aujourd’hui confrontée à une nouvelle épreuve. Selon nos sources, Belkacem Zeghmati devrait être diagnostiqué dans les heures à venir et les médecins devront lui communiquer leurs consignes notamment s’il doit rester sous confinement dans des conditions très strictes pour préserver son état de santé.

LEAVE A REPLY