Abrogation du service civil, augmentations salariales : les promesses de Tebbouen aux médecins et soignants algériens

0
211

Abdelamdjid Tebboune a promis ce lundi 13 avril un changement radical dans le secteur de la Santé. Le Chef de l’Etat promet de tirer les conclusions de cette crise sanitaire qui a dévoilé les énormes faiblesses et défaillances du système de santé. 

Pour bâtir un nouveau système de santé, Tebboune a promis la suppression du service civil pour les médecins spécialistes et la prise de mesures incitatives à leur profit pour les inciter à travailler dans les wilayas du sud. « Pour les jeunes médecins, très prochainement, je vais annuler le service civil », a-t-il déclaré  au cours d’une réunion avec les membres du Comité de suivi de l’évolution de la propagation de la pandémie de COVID-19 au siège du ministère de la Santé.

D’autre part, s’exprimant lors de cette même réunion avec les membres de la Commission de suivi de l’évolution du Coronavirus, Abdelmadjid Tebboune a précisé que « chaque deux mois passés par tout médecin ou infirmier dans la lutte contre le Coronavirus équivaudront une année de travail lors du calcul de l’âge de départ en retraite » et ce, au terme de la crise.

Il a, par ailleurs, fait part de sa « disponibilité à aller le plus loin possible dans la prise en charge des préoccupations des corps médical et para-médical, dans la mesure des moyens financiers et des lois de la République ». Cela signifie que l’Etat algérien va revoir la grille des salaires des soignants algériens dans un futur proche en consentant à des augmentations salariales.

Tebboune a souligné enfin qu’une Agence nationale de la sécurité sanitaire sera « très prochainement » mise sur pied avec pour mission principale la « restructuration totale » du secteur de la santé, a-t-il annoncé lundi. Les annonces sont prometteuses, mais seule leur concrétisation nous permettra de juger la sincérité des intentions de l’Etat.

 

LEAVE A REPLY