Confidentiel. Le colonel Djoudi, l’ancien adjoint du général-major Mokdad, décède des symptômes du coronavirus COVID-19 à l’hôpital militaire d’Ain Naadja

0
426

L’épidémie du coronavirus COVID-19 fait des victimes aussi dans les rangs des officiers de l’armée algérienne. Le colonel à la retraite Nacer Eddine Djoudi, l’ancien adjoint du général-major Mokdad Benziane, l’ex-directeur du personnel et des ressources humaines au ministère de la Défense nationale, limogé brutalement à la suite du scandale de la cocaine du port d’Oran au début de l’été 2018, est décédé à l’hôpital militaire d’Ain Naadja des symptômes du COVID-19, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. 

Le colonel Djoudi était hospitalisé à l’hôpital militaire d’Ain Naadja qui accueille en ce moment plusieurs hauts gradés de l’armée algérienne qui ont été contaminés au coronavirus COVID-19. Selon nos sources, les hôpitaux militaires algériennes sont pleinement mobilisés pour lutter contre l’épidémie du COVID-19. Des services de réanimation et des espaces de confinement ont été réaménagés au sein des établissements dédiés à la santé militaire pour accueillir les soldats et officiers contaminés. Malheureusement, les informations sur le nombre des officiers contaminés et soldats placés sous traitement contre le coronavirus COVID-19 sont totalement verrouillées au niveau du ministère de la Défense nationale. Même les familles des victimes ne sont pas informées de l’évolution de l’état de Santé de leurs proches ou enfants engagés dans les rangs de l’ANP.

 

LEAVE A REPLY