Dubai. Diagnostiqués positifs au coronavirus COVID-19 : plus de 50 passagers algériens empêchés de monter à bord de l’avion de rapatriement

0
251

Ce samedi 11 avril, à l’aéroport international de Dubai, plus de 50  passagers algériens n’ont pas été autorisés par les services sanitaires émiratis de monter à bord de l’avion de rapatriement qui devait transférer les voyageurs ou touristes algériens bloqués depuis presque 20 jours à Dubai vers Alger, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. Ces voyageurs algériens ont été diagnostiqués positifs au coronavirus COVID-19 par les autorités sanitaires de la ville de Dubai qui a mobilisé des équipes médicales afin de procéder au dépistage et contrôles médicaux de tous les voyageurs qui doivent être rapatriés vers l’Algérie. 

Les passagers algériens testés positifs au coronavirus COVID-19 ont été récupérés par les autorités émiraties qui se sont engagées à les prendre en charge. Selon nos sources, des soins leur seront dispensés dans des établissements et structures sanitaires mises en place à Dubai. L’Algérie ne devra pas dépenser un seul centime pour la prise en charge médicale de ses ressortissants.

En revanche, ce sont les autorités algériennes qui avaient financé la prise en charge des touristes algériens bloqués à Dubai lors de la fermeture des frontières et liaisons aériennes entre l’Algérie et le reste du monde à partir du 17 mars dernier. Près de 500 ressortissants algériens ont été placés dans un lieu de confinement à Charjah, l’un des 7 émirats composant les Emirats Arabes Unis, située à proximité de Dubai.

Rappelons enfin que trois vols de rapatriement ont été mis en place entre Alger et Dubai ce samedi 11 avril. Deux vols ont été assurés par Air Algérie et un troisième vol a été mis en place par Emirates.

 

LEAVE A REPLY