Vidéo. Le patron de la Santé militaire reconnaît la fragilité de l’Algérie face à l’épidémie du COVID-19 : « les capacités de réanimation au niveau national et au sein de l’armée sont limitées »

0
317

Le haut commandement militaire de l’Armée algérienne s’est enfin exprimé à propos de l’épidémie du coronavirus COVID-19. Le patron de la santé militaire, le directeur central des Services de santé militaire, le général-major Abdelkader Bendjelloul, a abordé ouvertement les capacités réelles de résistance de l’Algérie face à l’épidémie du coronavirus COVID-19. Et c’est dans une vidéo diffusée sur la page Facebook officielle du ministère de la Défense nationale que le général-major Abdelkader Bendjelloul a abordé cette question délicate rompant ainsi le silence intrigant de l’armée algérienne depuis le début de la crise.

« Les capacités de réanimation au niveau national et au sein de l’armée sont limitées tant en nombre de lits, de réanimateurs que de médecins réanimateurs », a affirmé ouvertement ce général-major et patron de la santé militaire de l’armée algérienne.  « On ne peut pas soigner des centaines de malades, ce n’est pas possible. Dans les pays développés qui disposent de plus de moyens que nous, on a vu qu’ils sont dépassés dans leurs capacités de réanimation par le nombre important de malades », a-t-il également indiqué sur un air franc et loin de toute hypocrisie dans cette vidéo.

Cependant, ce haut gradé a fait savoir que l’armée nationale populaire est prête à aider la santé publique si celle-ci sollicite son aide en faisant remarquer que l’Armée nationale et Populaire (ANP) a pris ses dispositions internes pour soigner les cas atteints par le coronavirus COVID-19. « Nous avons créé un couloir dédié au coronavirus, afin de ne pas mélanger les malades ordinaires de ceux atteints du Covid-19 qui sont très contagieux », a révélé enfin à ce sujet le général-major Abdelkader Bendjelloul.

 

LEAVE A REPLY