Les banques algériennes enfin autorisées à reporter le paiement des tranches des crédits des entreprises en grande difficulté à cause de l’épidémie du coronavirus COVID-19

0
261

La Banque d’Algérie a entendu le cri de détresse des chefs d’entreprises en Algérie. La banque centrale a émis l’instruction numéro 05-2020 datant du 6 avril qui annonce des mesures exceptionnelles d’allègement de certaines dispositions prudentielles applicables aux banques et aux établissements financiers permettant à ces dernières d’augmenter leurs capacités de financement au profit des entreprises économiques en grande difficulté à cause de l’épidémie du coronavirus COVID-19. 

Grâce à cette nouvelle instruction, les banques algériennes peuvent reporter les paiement des tranches des crédits bancaires contractés par des entreprises qui sont aujourd’hui en grande difficulté à cause des dégâts de l’épidémie du COVID-19. Les banques algériennes sont également autorisées à procéder au rééchelonnement des créances de leur clientèle, ayant été impactée par la conjoncture induite par le Covid 19, explique cette note de la Banque d’Algérie.

Cette instruction ne précise pas les modalités du report des remboursements des crédits bancaires ou l’acquittement des dettes des entreprises algériennes frappées de plein fouet par les  conséquences de l’épidémie du COVID-19. Ceci dit, la Banque d’Algérie a fait savoir à la fin de sa note officielle que « les dispositions de la présente instruction prennent effet à compter de la date du 1er mars 2020 et s’étendent jusqu’au 30 septembre 2020 ». Les banques algériennes disposent donc d’un bon délai pour réétudier les dettes et crédits des entreprises algériennes.

LEAVE A REPLY