Le général-major Abdelkader Bendjelloul : « 70% des capacités des hôpitaux de la médecine militaire sont réservés au Covid-19 »

0
268

Le général-major Abdelkader Bendjelloul, le premier patron du département de la Santé militaire en Algérie, a confirmé ce mardi 7 avril que l’armée algérienne était en état d’alerte face à l’épidémie du coronavirus COVID-19. 

« 70% des capacités des hôpitaux de la médecine militaire sont réservés au Covid-19, et tous les malades, militaires ou civils, y sont admis. « Nous avons créé un couloir dédié au coronavirus, afin de ne pas mélanger les malades ordinaires de ceux atteints du Covid-19 qui sont très contagieux », a détaillé le patron de la santé militaire dans une vidéo diffusée sur la page Facebook du ministère de la Défense nationale.

« Au niveau des unités de l’armée, il y a un médecin généraliste qui contrôle les éléments, dès qu’il remarque une fièvre, une toux ou un malaise grippal, il oriente le malade vers l’hôpital régional, où il est pris en charge par des spécialistes en infectiologie qui lui passent une radiographie des poumons. Dans le cas où le malade présente des signes positifs, il est immédiatement hospitalisé et placé en confinement à l’hôpital en attendant les résultat du dépistage. Si les résultats sont positifs, on commence le traitement », a expliqué encore le même responsable qui a tenté de rassurer l’opinion publique sur les préparatifs de l’armée algérienne pour affronter le danger de cette épidémie.

« Au niveau des hôpitaux militaires, nous avons installé des caméras thermiques, et dès que quelqu’un a de la fièvre il est signalé et isolé, qu’il s’agisse d’un civil ou d’un militaire, pour un examen approfondi. des caméras thermiques sont installées au niveau de l’hôpital central (Ain Naâdja), au niveau des hôpitaux régionaux d’Oran et de Constantine, ainsi que l’hôpital spécialisé de Staouéli », a souligné enfin le directeur central de la santé militaire de l’Armée nationale populaire (ANP).

 

LEAVE A REPLY