Document exclusif. Le ministère de la santé recommande le port du masque contre le coronavirus dans tous « les métiers de guichet » en Algérie

0
230

Le port du masque de protection contre le coronavirus COVID-19 est vivement recommandé par le ministère santé en Algérie notamment auprès de certaines catégories de travailleurs, a-t-on appris d’une note officielle adressée par la direction générale de la prévention et de la promotion de la santé au niveau du ministère de la santé à tous les directeurs de santé des wilayas du pays ainsi que tous les responsables des hôpitaux ou établissements publics. 

Dans ce document dont nous détenons une copie, le ministère de la Santé demande aux responsables du secteur de sensibiliser les travailleurs algériens au sujet de l’importance du port du masque de protection pour se prémunir contre l’épidémie du coronavirus COVID-19. Les travailleurs qui sont en contact étroit avec le public doivent porter les masques FFP1. Ces masques de protection sont vivement recommandés par le ministère de la Santé pour les travailleurs qui occupent des fonctions dans les « métiers de guichet » ou de « caisse », précise le document du ministère la Santé. Parmi ces métiers, nous retrouvons les agents d’Algérie Poste.

Or, au niveau de tous les bureaux de la Poste algérienne, les employés se présentent toujours et encore sans masques de protection. Et pourtant, ils figurent parfaitement dans la catégorie qui doit porter des masques FFPI comme l’explique la note du ministère de la Santé. Malheureusement, la direction générale d’Algérie Poste n’a pris aucune mesure pour généraliser le port de ces masques au niveau de ses agences qui accueillent régulièrement plus de 3,2 millions de personnes retraitées sans compter les 23 millions d’algériens qui possèdent des comptes CCP, à savoir des comptes postaux au niveau de toutes les postes du pays. D’ores et déjà plusieurs employés d’Algérie Poste ont été contaminés au coronavirus COVID-19 notamment à Blida et à Oran. D’autres cas suspects ont été signalés à travers plusieurs wilayas.

Qu’attend Algérie Poste pour respecter les consignes du ministère de la Santé ? C’est la même question que l’on peut soulever à propos des banques publiques ou étrangères, des supermarchés, des agences des assurances et de plusieurs autres commerces où les employés sont en contact régulier et permanent avec des clients ou usagers. Force est, malheureusement, de constater que plusieurs secteurs d’activité n’ont pas déployé des dispositifs de prévention sérieux. Par ailleurs, la pénurie des masques de protection est  très sévère en Algérie et leur distribution à travers le pays demeure un voeu pieux du gouvernement. Seul le marché noir et parallèle continue de livrer aux algériens quelques masques de protection.

Les autorités algériennes doivent remédier à cette crise, mais le contexte semble hyper-difficile car le marché mondial connaît des tensions et ces masques de protection font l’objet d’une véritable guerre économique opposant les puissants du monde. A défaut d’une production nationale, l’Algérie est condamnée à chercher d’autres solutions alternatives pour fournir ses moyens de protection à sa population.

 

LEAVE A REPLY