Confidentiel. Le commandement de la première région militaire à Blida prépare l’installation d’un hôpital de campagne

0
273

Le commandement de la première région militaire de Blida a lancé les préparatifs pour l’installation d’un hôpital de campagne situé sur un terrain vague à l’intérieur du siège de ce commandement militaire situé dans les environs de la route menant vers Chiffa, a appris Algérie Part auprès de plusieurs sources concordantes. 

Les soldats de l’ANP ont commencé à mettre en place des tantes réaménagés et équipés de lits médicaux dans l’optique de recevoir des patients souffrant des symptômes du coronavirus COVID-19. Selon nos sources, il s’agit d’un véritable hôpital de campagne qui sera doté de tous les équipements médicaux nécessaires pour soigner les patients souffrant de toutes les formes du coronavirus COVID-19.

Le général-major Ali Sidane, commandant la première région militaire, veille sur l’avancement des travaux d’installation, a-t-on appris de sources sûres. Cet hôpital ne sera pas dédié uniquement à la prise en charge des soldats ou militaires contaminés. Il se chargera d’accueillir les patients civils dés que les autorités sanitaires autorisent leur transfert vers des structures militaires pour soulager les hôpitaux civils de Bldia qui sont entièrement saturés en raison de la propagation du coronavirus COVID-19 dans l’ensemble des localités de la wilaya de Blida.

Il est à signaler enfin que plusieurs cas contaminés et même des décès ont été déplorés au sein de plusieurs unités de l’armée algérienne. A titre d’exemple, dans une unité de production des vêtements et tenues militaires appartenant à l’armée algérienne trouvant au coeur d’une caserne militaire située sur la route de Chiffa, en face d’un stade municipal plus exactement, dans la wilaya de Blida. Cette caserne ne se trouve pas loin du siège du Commandement de la 1ère Région militaire à Blida.

Plusieurs employés ont été diagnostiqués positifs au coronavirus COVID-19 et une personne est morte vendredi dernier. Une deuxième, employée au sein de la même unité, est dans un état déplorable et ses jours sont en danger. C’est dire enfin que même dans les rangs de l’armée algérienne et ses unités, l’épidémie du coronavirus COVID-19 se propage rapidement et dangereusement.

 

LEAVE A REPLY