Attention, de nouvelles découvertes scientifiques sur la contagion par le coronavirus COVID-19

0
413

Dans le but d’empêcher la contamination, des chercheurs viennent de révéler avec plus de précisions la manière dont pourrait se propager le virus, même si les gens tentent lors de leurs rencontres, de respecter une certaine distanciation sociale entre eux.

En effet, à travers le suivi des particules dans l’air par des faisceaux laser et une caméra à haute sensitivité, une équipe de chercheur vient de se rendre compte que la contamination peut aussi provenir de la propagation dans l’air microparticules à 1/100 de millimètres (appelée aussi « Infection par microgouttelettes »).

Ce risque de contamination par microgouttelettes devient plus grand dans un espace clos et confiné, et mal ventilé.

En effet, dans un local clos à la taille d’une salle de classe avec environ 10 personnes, un personne qui tousse une seule fois, produit et répand environ 100.000 gouttelettes.

Les plus grosses des gouttelettes tombent dans moins d’une minute. Mais les microgouttelettes continuent de se répandre et flotte dans l’air de la salle pendant longtemps.  Tant qu’il n’y a pas de courant d’air qui les emportent, ce nuage de gouttelettes reste dans cette salle pour un certain temps encore.

Le seul moyen efficace d’éviter la stagnation des microgouttelettes dans les locaux est d’ouvrir les fenêtres pour favoriser la circulation de l’air, et que les micros soient emportées dehors.

Les nouvelles consignes sont de ce fait:

    • de porter dorénavant et systématiquement un masque en sortant dehors et tout endroit on risque de croiser d’autres personnes
    • de respecter une distanciation sociale d’au moins 2 m pour plus de sécurité.
    • d’éviter tous les endroits fermés, et confinés, et d’aérer continuellement locaux
    • de se laver systématiquement les mains
    • ne jamais pas toucher son visage, son nez et ses yeux avant d’avoir lavé ses mains.

 

 

LEAVE A REPLY