Confidentiel. Plusieurs détenus contaminés au coronavirus et placés en confinement : panique et alerte générale dans plusieurs prisons algériennes

0
428

Alerte générale dans de nombreuses prisons algériennes. Plusieurs détenus ont été contaminés au coronavirus COVID-19 et ils ont été officiellement dépistés et détectés. Ces détenus ont été placés en confinement dans des salles réaménagées. Mais la situation n’est pas sous contrôle, a appris Algérie Part auprès de plusieurs membres du personne le l’administration pénitentiaire algérienne. 

Selon nos sources, les cas contaminés  au COVID-19 ont été recensés au niveau de la prison militaire de Blida, de la prison de Boufarik, la célèbre prison d’El-Harrach, Koléa, Batna, Béjaia et Tiaret. Toutes ces prisons abritent, désormais,  des détenus souffrant des symptômes au coronavirus COVID-19. Les gardiens et personnel de l’administration pénitentiaire tirent la sonnette d’alarme et ont exprimé ouvertement à leur hiérarchie leur crainte en raison du manque cruel de moyens de protection pour préserver leur santé. Les salles réaménagées et transformer en lieux de confinement sont petites et leur nombre est dérisoire. La plupart des prisons algériennes souffrent d’une surpopulation carcérale qui rend l’organisation d’un confinement sanitaire quasiment impossible.

Les services de l’infirmerie des prisons algériennes sont dépourvus des moyens médicaux nécessaires et ne peuvent pas prendre en charge un nombre élevé de détenus malades et contaminés. Les détenus les plus âgés et les détenus souffrant de maladies chroniques sont dangereusement exposés aux ravages de la pandémie Coronavirus COVID-19. Face à cette situation qui devient de plus en plus dangereuse, les autorités algériennes risquent de se retrouver avec de nouveaux foyers de l’épidémie. Toute la santé publique est en danger si rien n’est fait pour soulager les prisons algériennes.

 

LEAVE A REPLY