Nafaa Mezari, l’exemple parfait du redéploiement des hommes de la Issaba

0
440

Le système en Algérie ne se réformera jamais de lui-même vers plus de transparence. Son essence même réside dans l’opacité et l’asservissement de tout réel contre-pouvoir. Si quelquefois certains semblent persuadés que le pays a changé, qu’ils adressent leur optimisme béat aux prisonniers d’opinions, aux harragas désespérés, aux chômeurs diplômés et à ce peuple abandonné à une vie misérable.

Ce régime ne changera rien et continuera à tirer les ficelles au sein de l’administration, les institutions, les partis politiques, et les grandes entreprises publiques afin de continuer de puiser dans la rente. Et pour cela il leur faut placer leurs agents asservis et soumis.

Nafaa Mezari est titulaire d’une licence en Marketing obtenue à l’université d’Alger. D’abord directeur commercial en 2009 d’une société d’informatique durant 3 années, il intègre assez vite la Sonatrach en 2013 au sein du service événementiel, pour finir responsable du service média et relations presse de l’entreprise pétrolière publique.

Nafaa Mezari 

Mezari a été recruté à l’époque d’Abdelhamid Zerguine, grâce aux liens de parenté qu’il partage avec ce dernier, issus tous deux du même patelin à Guelma.

Deux ans après son recrutement on lui reprochait déjà sa gestion chaotique et ses liens trop proches avec une boîte de communication anglaise spécialisé dans les salons …DMG Events, dont il devient ostensiblement le promoteur au sein du géant pétrolier algérien.

Devenu conseiller du PDG de la Sonatrach, Nafaa va organiser un salon au Japon auquel Sonatrach a pris part. Durant ce séjour, et certain de l’impunité dont il jouit, il décide de prolonger sa mission pour faire du tourisme…aux frais de la Sonatrach !

Ce dépassement de mission a irrité à cette époque tout le management de Sonatrach, mais sans qu’aucune suite disciplinaire n’ait pu être décidée à son encontre.

En Avril 2018, Nafaa Mezari est parachuté Directeur Central de la Communication au sein d’Algérie Poste, qu’administre le frère du Général Major Zerrouk Dahmani, brisant au passage les rêves d’évolution de carrières des cadres de l’entreprise des Postes, qui avaient pour la plupart cumulés des années de bons et loyaux services au sein de cette Direction.

Il n’y restera pas très longtemps. Après tout juste une année Nafaa est nommé Chargé de la Communication au Ministère de la poste, des télécommunications, des Technologies et du Numérique et ce durant 8 mois, jusqu’en Octobre 2019, avant d’être à nouveau désigné Responsable de la Communication et du Marketing de la filiale d’Algérie Poste chargée des activités de colis express : EMS Champion Post Algeria !

Alors que des audits de gestion sont lancés au sein de cette entreprise Nafaa préfèrera quitter le navire après moins de 6 Mois, pour s’en aller rejoindre, à nouveau, la Sonatrach de l’ère Hakkar Toufik en ce mois de Mars 2020…

Sur le réseau professionnel Linkedin, Nafaa a récemment mis à jour son profil, se laissant même aller à apporter un brin de mystère sur l’intitulé de sa mission chez Sonatrach. Il y a apposé la mention : Confidentiel !

 »Tout laisse croire que le chouchou de Houda Feraoun et le protégé du Général Dahmani, alors même qu’on ne lui reconnait aucune capacité de stratège ou même de bon gestionnaire, serait plutôt mandaté par certains cercles du pouvoir, uniquement dans le but de réaliser un simple travail de surveillance’’ Nous affirme un ex-conseiller de la Ministre Houda Feraoun.

Sans conforter ce jugement, la déconcertante valse de Nafaa Mezari pour des missions de  »communications », obtenues avec une déconcertante facilité au sein des institutions et grands groupes publics, interpelle plus d’un à l’heure ou des doctorants et des personnes bien plus diplômées, bien plus expérimentées, peinent à trouver un seul emploi stable…

Vous trouvez vraiment à travers ce simple exemple que l’Algérie a changé ?

Bachir Outaghani

LEAVE A REPLY