Document exclusif. Condamnée pour vol de vêtements en Espagne, elle se retrouve cadre dirigeante de la nouvelle direction générale de Sonatrach

0
724

Incroyable, mais vrai ! A Sonatrach, la nouvelle direction générale conduite par Toufik Hakkar, le PDG qui a été nommé le 6 février 2020 à la tête du poumon économique du pays, a recruté une cadre dirigeante qui a été condamnée pour vol de vêtements à Madrid en Espagne en juillet 2013, comme le démontre le document judiciaire espagnol officiel obtenu par Algérie Part au cours de ses investigations. 

La personne condamnée à Madrid s’appelle Naima Harouche. Elle a été désignée directrice chargée des filiales du groupe Sonatrach. Elle est directement placée sous l’égide du PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar. En été 2013, elle avait été arrêtée par la police espagnole dans un magasin d’un grand centre commercial de la capitale espagnole Madrid. L’actuelle dirigeante de Sonatrach avait subtilisé des vêtements et des objets. Présentée devant la Cour de Madrid, elle avait écopé d’une peine avec sursis. A cette époque-là, elle était en mission pour Sonatrach en Espagne.

Sans respecter la moindre exigence de moralité et d’exemplarité, Toufik Hakkar a confié à cette dame un poste de responsabilité stratégique au plus haut sommet de la hiérarchie de la compagnie nationale des hydrocarbures, le coeur économique battant de l’Algérie. Une attitude totalement irresponsable et immorale qui en dit long sur les critères de sélection des managers auxquels se réfèrent en ce moment le nouveau PDG de Sonatrach pour désigner ses plus proches collaborateurs. Selon nos investigations, cette dame est également très proche de l’actuel secrétaire général de Sonatrach Rachid Si Mohamed, l’un des lobbyistes les plus influents et controversés de Sonatrach comme il avait été révélé par Algérie Part lors de ses précédentes investigations.

Rappelons enfin que Toufik Hakkar est venu à la tête de la direction générale de Sonatrach dans un contexte sulfureux marqué par ses relations « incestueuses » avec l’actuel ministre de l’Energie, Mohamed Arkab et un homme d’affaires milliardaire établi en France. 

 

LEAVE A REPLY