Document. Le ministère de la Santé demande aux walis et aux directeurs des hôpitaux de lancer un appel à volontaires

0
230

Tandis que l’épidémie de COVID-19 progresse en Algérie et que les hôpitaux algériens se préparent à recevoir une vague de patients, le ministère de la Santé algérien a demandé aux walis et aux directeurs des hôpitaux de lancer un appel à volontaires pour renforcer les rangs du personnel soignant. 

C’est une note officielle provenant du ministère de la Santé qui invite les walis, les directeurs de santé de toutes les wilayas du pays ainsi que les directeurs des hôpitaux de lancer des appels à volontaires. Que vous soyez aide-soignant, infirmier, médecin, masseur-kinésithérapeute, manipulateur radio, brancardier ou encore technicien de laboratoire disponible dans les prochains jours… les hôpitaux algériens auront besoin de vos compétences dans les jours à venir. Cette note a été émise par la direction générale des services de santé et de la réforme hospitalière.

Cette note parle du dispositif à mettre en place pour prendre en charge les cas compliqués de l’épidémie COVID-19. Pour l’heure, cette note ne précise pas les modalités de l’enrôlement de ces volontaires et de leur intégration au sein des hôpitaux algériens. Selon des sources proches du ministère de la Santé, les volontaires seront amenés à exercer dans les services de réanimation, à remplacer des professionnels de santé appelés en renfort pour faire face à l’épidémie, ou seront en charge de l’accueil, de l’orientation et des appels.

Signalons enfin que cette note appelle tous les hôpitaux à aménager une unité de prise en charge des cas nécessitant des soins intensifs. Et cette unité doit comprendre au moins 20 lits équipés de respirateurs artificiels. Chaque hôpital algérien doit contenir également une unité de prise en charge des cas modérés de coronavirus comprenant au moins 40 lits de soins intensifs. Le secteur privé est concerné lui-aussi par cette mobilisation générale dans la lutte contre la pandémie du COVID-19. C’est dire que le ministère de la Santé s’attend à un pic dangereux de contamination au coronavirus dans les jours à venir.

LEAVE A REPLY