8e jour de blocage pour les 1200 voyageurs algériens à l’aéroport d’Istanbul : Le croissant rouge turc se mobilise pour soulager leur apporter de la nourriture

0
228

Le cauchemar des 1200 voyageurs algériens bloqués à l’aéroport d’Istanbul en Turquie se poursuit pour le 8e jour consécutif. Aucun représentant du consulat d’Algérie n’est venu aujourd’hui mercredi s’enquérir de la situation de ces ressortissants algériens totalement livrés à leur sort. Le Croissant rouge turc se mobilise pour leur faire parvenir des aides alimentaires et des repas alors que tous les magasins de l’aéroport international d’Istanbul ont fermé en raison des consignes sanitaires ordonnées par les autorités turques pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus COVID-19. 

Ces voyageurs algériens ne savent plus à quel saint se vouer. Les autorités turques leur confient que les autorités de leur pays natal ne veulent pas les rapatrier. A Alger, le ministère des Affaires étrangères assurent à leurs parents et proches qu’ils attendent le feu vert des autorités turques pour dépêcher à Istanbul des avions et récupérer tous les voyageurs algériens bloqués là-bas. Qui dit vrai ? Personne ne le sait. Mais les arguments des autorités algériennes peinent à convaincre. Quel est l’intérêt des autorités turques à maintenir sur leur territoire 1200 ressortissants algériens en confinement à l’aéroport international d’Istanbul ? Aucun.

Chaque jour, ces voyageurs algériens diffusent des vidéos sur les réseaux sociaux pour raconter leur calvaire et décrire les conditions dramatiques dans lesquelles ils doivent passer des nuits entières sur les bancs de l’aéroport d’Istanbul. Des enfants en bas âge, des personnes âgées, des femmes et des mères de famille, les catégories les plus fragiles sont exposées à tous les aléas de ce calvaire qui n’en finit pas. Ces voyageurs manquent de médicaments, de vêtements de rechange, d’argent et le stress déprimant aggrave leur état de santé. Un drame sans précédent.

LEAVE A REPLY