Coronavirus en Algérie : 72 cas, 6 décès et la capitale Alger rejoint le foyer principal de l’épidémie

0
316

Dangereux et inquiétant. Le nouveau bilan « officiel », à savoir les chiffres communiqués par le ministère de la Santé et qui ne reflètent pas forcément l’ampleur réelle de la maladie sur le territoire national, indique clairement que le nombre des contaminations au coronavirus augmente dangereusement et touche, désormais, le plus important centre urbain du pays : la capitale, Alger ! 

D’abord, que disent les chiffres officiels ? « Le ministère de la Santé a notifié ce jour, mercredi 18 mars 2020, douze (12) nouveaux cas confirmés du virus corona (Covid-19), dont un (1) nouveau décès, un homme âgé de 62 ans dans la wilaya de Blida, pour atteindre un total de soixante-douze (72) cas confirmés dont six (6) décès », a précisé le communiqué.

Pour les nouveaux cas, le ministère a fait savoir qu’il s’agit de « quatre (4) cas dans la wilaya d’Alger, quatre (4) cas dans la wilaya de Blida, un (1) cas dans la wilaya de Bejaia, un (1) cas dans la wilaya de Skikda, un (1) cas dans la wilaya de Tizi-Ouzou et un (1) cas dans la wilaya de Médéa ».

A la première lecture de ces chiffres « officiels », mais qui encore une fois ne peuvent refléter la situation réelle du pays en raison de l’absence d’un dispositif de dépistage efficace à travers le pays, nous pouvons remarquer aisément qu’il y a, dorénavant, autant de cas contaminés à Blida, le foyer originel de l’épidémie, que la capitale Alger. Cela signifie clairement que la wilaya d’Alger, la région la plus peuplée en Algérie, devient petit à petit le principal foyer du coronavirus. Ce qui est une évolution désastreuse car à Alger et ses environs, on compte pas moins de 8 millions d’habitants. Et cette forte densité démographique représente un foyer idéal pour la propagation du coronavirus en Algérie.

A force de perdre du temps et de refuser de mettre la région de Blida en quarantaine, la pandémie se propage dangereusement et touche maintenant la capitale. Un danger inconscient que les autorités algériennes sous-estiment.

En Afrique, l’Algérie renforce toujours son statut de pays le plus touché par rapport à la taille de sa population. En Afrique du Sud, il y a beaucoup plus de cas contaminés, à savoir 116, mais aucun décès n’a été enregistré. En Egypte, les autorités ont confirmé un bilan de 6 morts, à savoir le même bilan que l’Algérie. Mais là bas, en Egypte, il y a pas moins de 196 cas confirmés ! Les chiffres communiqués par le gouvernement algérien ne sont donc pas crédibles car comment peut-on avoir un taux de mortalité aussi élevé, dépassant pratiquement les 8 % par rapport aux cas contaminés, alors que les cas confirmés sont inférieurs à la barre de 100 ? C’est pour cette raison que les bilans du ministère de la Santé ne peuvent convaincre personne et encore moins les scientifiques spécialistes en médecine.

 

LEAVE A REPLY