Attention, les théories du complot autour du coronavirus sont de simples Fake News !

0
364

Ces dernières 24 heures, de nombreuses vidéos et publications faisant croire que le coronavirus est une création bactériologique destinée à enrichir certains Etats occidentaux ou fabricants pharmaceutiques circulent massivement sur les réseaux sociaux et le Web. Les internautes algériens, généralement friands de ce genre de théorie,  sont tombés dans le panneau de ces contenus élaborés à partir de Fake News et informations totalement infondées. Explications. 

Depuis hier mardi, de nombreux lecteurs et lectrices ont repris une vidéo virale diffusé par un internaute français affirmant que Le Covid-19 est une création de l’homme volontairement propagée. Or, il s’agit d’une simple publication complotiste qui ne repose sur aucun élément fiable. Et pour cause, les brevets mentionnés dans les différents articles ou vidéos comme celle de cet internaute français reprise massivement par les internautes algériens sur les réseaux sociaux ne concernent pas l’actuel Covid-19 mais d’autres virus de type coronavirus, par exemple le Sras-CoV apparu en 2002 en Chine ou des coronavirus affectant les animaux.Il s’agit de recherches scientifiques menées sur des manipulations génétiques sur les virus est de mieux comprendre le cycle viral, c’est-à-dire la façon dont ils entrent dans la cellule qu’ils infectent et celle dont ils s’y répliquent. « Ces manipulations servent parfois à mieux comprendre les bases moléculaires de la transmission. Parfois, on cherche à obtenir des souches virales atténuées à des fins de vaccination. Il en est de même pour les manipulations génétiques faites sur le coronavirus », explique à ce sujet le chercheur français Yves Gaudin, directeur de recherche au CNRS et responsable à l’Institut de biologie intégrative de la cellule de l’Université Paris-Saclay.

Il faut savoir que les coronavirus se classent en quatre familles, certains sont inoffensifs, d’autres mortels. Très peu affectent les humains, le nouveau coronavirus, nommé pour le moment Coronavirus 2019_nCov, est seulement le septième connu. On compte également le SRAS ou encore le MERS.

L’appellation coronavirus « vient de leur conformation avec l’observation de spicules formant une sorte de couronne », explique Jeanne Brugère-Picoux professeur à l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort. « Le premier coronavirus identifié fut celui de la bronchite infectieuse aviaire en 1931 aux Etats-Unis », mais il faut attendre les années 60 pour découvrir les premiers coronavirus chez l’homme.  Il n’est donc pas étonnant qu’un laboratoire de recherche, qui plus est spécialisé dans les maladies infectieuses touchant le bétail, ait déposé ce brevet. Il s’agit de l’invention d’une forme atténuée d’un coronavirus touchant notamment les faisans et qui pourrait servir de vaccin contre des bronchites infectieuses aviaires. Aucun lien avec les humains.

Il faut noter que ces rumeurs et cette désinformation ne datent pas d’aujourd’hui. Ces théories du complot sur l’existence maléfique du COVID-19 remontent depuis le mois de janvier dernier. La rédaction de TV5 Monde a consacré à ce sujet un décryptage qui démonte les clichés et les rumeurs malsaines ayant mené à la manipuler de certains de l’opinion publique. Nous vous invitons à voir cette émission. La vigilance est de mise et sélectionnez vos sources d’information pour ne pas être victimes de ces manipulations.

 

LEAVE A REPLY