Exclusif. 4 cas suspects de coronavirus au sein de l’armée algérienne et un cas suspect à Tamanrasset attend les résultats de son dépistage depuis plus 24 heures

0
361

La pandémie du coronavirus menace les unités et soldats de l’armée algérienne. Au moins 4 cas suspects ont été détectés au sein des troupes de l’Armée Nationale et Populaire (ANP), a appris Algérie Part au cours de ses investigations. Ces 4 cas suspects auraient été confirmés officiellement, soulignent d’autres sources. Mais pour l’heure, aucune déclaration officielle n’a été faite par le ministère de la Défense Nationale. 

D’autre part, nos sources, à la suite de l’identification de ces cas de coronavirus, le haut commandement militaire a ordonné de mettre en place toute une série de mesures pour lutter contre le coronavirus. Par ailleurs, l’armée se tient prête à soutenir à tout moment les autorités civiles et la population en cas de besoin, tentent de rassurer nos sources.

Mais c’est toujours les très faibles et dérisoires capacités de dépistage au coronavirus qui portent énormément de préjudice à la santé publique en Algérie. Preuve en est, un cas suspect a été identifié à Tamanrasset. Un cas qui n’a toujours pas été pris en charge parce que les résultats de son test de dépistage n’ont toujours pas été communiquées alors que le délai de 24 heures a été largement dépassé. Les prélèvements effectués sur ce cas ont été envoyés jusqu’à Alger où l’Institut Pasteur de Dely Brahim doit les analyser et communiquer les résultats. Or, à l’institut Pasteur d’Alger, les équipes mobilisés sont saturées à cause du grand nombre de tests de dépistages qu’ils doivent analyser et le matériel en leur disposition ne leur permet pas d’améliorer leur réactivité.

Ces informations obtenus par Algérie Part au cours de ses investigations contredisent les annonces du ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, lequel a indiqué lundi que « toutes les possibilités de riposte » contre le coronavirus peuvent être envisagées, soulignant que des mesures ont été prises et d’autres le seront « au fur et à mesure de l’évolution de la situation ».

« Nous avons des plans à tous les niveaux et nous nous préparons à toute situation. Il n’y a pas de mesures immédiates. Nous avons des mesures qui font face à toute évolution de la situation », a ajouté ce ministre dont le discours ne reflète guère les réalités amères du terrain.

 

LEAVE A REPLY