Encore un décès et 7 nouveaux cas de coronavirus en moins de 24 heures : qu’attend l’Etat algérien pour mettre en quarantaine la région de Blida ?

0
485

La situation s’aggrave en Algérie. L’épidémie du coronavirus se propage beaucoup plus vite que prévu. Le ministère de la Santé vient d’annoncer officiellement ce samedi le décès d’une femme âgée de 51 ans dans la wilaya de Blida, le troisième décès en Algérie en à peine 48 heures.  

Le même ministère fait état également de 10 nouveaux cas portant à 37 le nombre de cas confirmés. Les 10 nouveaux cas ont été enregistrés dans les wilayas de Blida (7), Tizi Ouzou (2) et un (1) Alger. Les chiffres le démontrent clairement : le premier foyer de coronavirus en Algérie est la région de Blida où les cas confirmés et détectés ne cessent de se multiplier. Malgré ces données scientifiques claires et nettes, l’Etat algérien continue de prendre à la légère cette menace et ne prend toujours les mesures nécessaires pour empêcher la propagation du coronavirus à travers toutes les régions du pays.

La mise en quarantaine de toute la région de Blida est aujourd’hui la seule mesure qui s’impose en Algérie au regard de notre système de santé archaïque et dépourvu des moyens nécessaires pour faire face à une vague de contaminations massives.

Grâce à la mise en quarantaine, les autorités algériennes peuvent rendre les déplacements  limités et doivent être justifiés pour empêcher des personnes potentiellement contaminées  de quitter la « zone rouge » de la région de Blida. Une telle mesure permettra de mettre sous contrôle le seul et principal  foyer de coronavirus et empêchera ainsi des cas contaminés mais pas encore détectés de rejoindre les autres régions épargnées pour le moment. Il est aussi urgent de fermer les mosquées, les lieux publics et interdire tout mouvement de masses à Blida et ses environs afin d’endiguer la propagation du virus.

Les autorités algériennes perdent beaucoup de temps et donnent l’impression qu’elles ne savent pas quoi faire face à cette pandémie planétaire qui risque de porter un coup fatal à une Algérie d’ores et déjà fortement déstabilisée à cause de tous ses problèmes politiques et économiques.

LEAVE A REPLY