Confidentiel. En pleine crise financière, les autorités algériennes évacuent des bureaux de Sonatrach pour les donner à …Karim Younes

0
441

Colère et incompréhension à Sonatrach ! Au moment où l’Algérie traverse l’une de ses pires crises financières à cause de la folle conjoncture mondiale qui bouleverse la planète, les autorités algériennes ont décidé d’évacuer le personnel de la compagnie nationale pétrolière pour libérer leurs bureaux et les affecter à… Karim Younes, le nouveau médiateur de la République nommé par Abdelmadjid Tebboune. 

Sacrifier des directeurs ou des ingénieurs de Sonatrach et perturber le travail de la seule compagnie qui fait gagner des devises à l’Algérie pour les beaux yeux d’un bureaucrate récemment nommé et dont le travail ne rapporte aucun impact positif à l’économie nationale, cette décision des autorités algériennes s’apparente bel et bien à une pure bêtise. D’autant plus que ces bureaux pris à Sonatrach sont situés, de surcroît, au niveau de la direction générale de la compagnie nationale des hydrocarbures à Hydra, un bâtiment stratégique qui regroupe les plus importantes équipes de Sonatrach.

Des équipes qui ont besoin de redoubler d’efforts et de concentration pour gérer l’actuel crash pétrolier qui produit des conséquences catastrophiques sur la situation financière de l’Algérie. Mais au lieu d’accompagner les ingénieurs et les cadres de Sonatrach dans leur délicate mission, les autorités algériennes les chassent de leurs bureaux pour les donner à un bureaucrate et un politicard dont mission d’un médiateur de la République s’annonce d’ores et déjà comme un échec en raison du rejet massif des Algériens de l’actuel pouvoir politique manquant cruellement de légitimité.

 

 

LEAVE A REPLY