RSF adresse une lettre ouverte au Président Abelmadjid Tebboune

0
322

S.E.M Abdelmadjid Tebboune

Présidence de la République algérienne démocratique et populaire
Place Mohamed Seddik Benyahia 

El Mouradia  – 16000 Alger

Paris le 10 mars 2020

Monsieur le Président de la République,

Le journaliste Khaled Drareni, directeur du site Casbah Tribune et correspondant de Reporters sans frontières (RSF) et de TV5 Monde en Algérie, a été mis en examen pour “atteinte à l’unité nationale” avec interdiction de quitter le territoire, à l’issue de trois jours en garde à vue. Il risque jusqu’à dix ans de prison ferme.

Lors de son interpellation le 7 mars dernier, Khaled Drareni ne faisait qu’exercer son métier de journaliste en couvrant une marche comme il le fait depuis le déclenchement des manifestations le 22 février 2019. Depuis cette date, il a été convoqué à de nombreuses reprises et a été victime d’intimidations de la part des services de sécurité qui visent à le dissuader de faire son travail. 

Depuis la révision constitutionnelle de 2016, la liberté de la presse est devenue un principe constitutionnel. RSF avait notamment salué à l’époque l’introduction de l’article 50 qui marquait une avancée importante pour le droit et la liberté d’informer en Algérie. 

Monsieur le Président, le 5 janvier 2020, lors de votre premier conseil des ministres, vous avez appelé le gouvernement à consolider la liberté de la presse, ce dont nous nous sommes réjouis. Cette déclaration ne saurait être démentie par les faits.

Nous nous adressons à vous en tant que garant du respect et de la mise en oeuvre de la Constitution et des obligations internationales de votre pays. Nous vous appelons à intervenir immédiatement pour qu’il soit mis fin à des poursuites abusives, attentatoires à la liberté de la presse.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

 

Christophe Deloire

Secrétaire général

LEAVE A REPLY