Confidentiel. Symbole de la « chitta politique » Aref Mechakra arrêté et interrogé à la caserne d’Antar des services algériens

0
791

Après Anis Rahmani, le patron d’Ennahar TV, un autre « cerveau » de la propagande du pouvoir algérien de l’ère Bouteflika est en train de vivre sa déchéance. En effet, le Youtubeur et militant Aref Mechakra, symbole de la chitta politique, à savoir le lobbying médiatique de bas étage favorable au pouvoir d’Abdelaziz Bouteflika, a été arrêté par les enquêteurs de la Direction générale de la Sécurité Intérieure (DGSI), l’une des principales branches des services secrets algériens, à savoir l’ex-DRS, a-t-on appris de sources sûres.

Aref Mechakra est interrogé depuis mardi au niveau de la caserne Antar à Ben Aknoun depuis dernier par les enquêteurs de la DGSI à propos de son implication dans plusieurs dossiers de corruption et de sa proximité avec des dirigeants politiques et oligarques incarcérés depuis plusieurs mois à l’image de Baha Eddine Tliba, le député FLN, milliardaire d’Annaba ou Mohamed Djemaî, le milliardaire originaire de Tébessa et ancien patron du FLN arrêté et placé en détention provisoire depuis le 19 septembre 2019.

Selon nos sources, Aref Mechakra détient des informations précieuses pour les services de sécurité sur les manoeuvres politiques menées par Tliba, Djemai et d’autres hauts responsables du pays qui recouraient à ses services pour diffamer, dénigrer et attenter à la vie privée ou l’intégrité morales des opposants ou dirigeants de l’Etat limogés et écartés par le clan présidentiel des Bouteflika.

Pis encore, Aref Mechakra est également impliqué dans le dossier du promoteur controversé Djamel Serridj et son frère qui ont été interpellés et incarcérés le 14 janvier dernier. Ce richissime promoteur est cité dans plusieurs marchés illicites et des affaires de corruption où il avait donné des pots-de-vin à de nombreux hauts responsables de l’Etat pour obtenir des privilèges illicites. Signalons enfin qu’à la fin de son interrogatoire et garde-à-vue, Aref Mechakra devra être présenté devant le tribunal de Bir Mourad Rais qui doit trancher sur son sort.

 

LEAVE A REPLY