Exclusif. L’ex-consul général de l’Algérie à Paris convoqué par les services de sécurité pour des affaires de corruption

0
353

Mohamed Kébir Addou, l’homme qui fut le consul général d’Algérie à Paris entre septembre 2014 et octobre 2019, et ancien wali d’Alger de 2004 à 2013, a été convoqué par les services de sécurité pour qu’il soit entendu dans plusieurs dossiers de corruption et dilapidation de deniers publics, a-t-on appris de sources sûres. 

Mohamed Kébir Addou était très proche de l’ancien président Bouteflika notamment de son frère Said Bouteflika. Il est lié à plusieurs hauts responsables civils et militaires du pays comme l’actuel patron de la DGSN, Ounissi Khelifa. Les deux hommes se fréquentent et se connaissent bien depuis 2000 date à laquelle Mohamed Kébir Addou était Wali de Djelfa jusqu’à 2004.

Selon nos sources, Mohamed Kébir Addou va être interrogé à propos de plusieurs dossiers liés à la gestion des budgets et affaires de la wilaya d’Alger, la plus importante wilaya en Algérie. Des budgets colossaux ont été accordés à la wilaya d’Alger ces 10 dernières. Ces budgets sont estimés annuellement entre l’équivalent de 500 et 600 millions d’euros.  Des projets et des marchés publics ont été conclus et accordés à des hommes d’affaires algériens ou des multinationales étrangères dans des conditions troublantes et douteuses. A L’ambassade d’Algérie à Paris, Mohamed Kébir Addou suscitait également la controverse et appliquait une politique qui était dictée selon les besoins et intérêts de son « mentor » Said Bouteflika. Algérie Part reviendra sur ce sujet avec toute une enquête dans ses prochaines publications.

LEAVE A REPLY