Confidentiel. Les frères Kouninef ont subi des pressions pour empêcher les autorités suisses d’intervenir dans leur dossier

0
654

Le mystère entoure toujours dossier des frères Kouninef, de richissimes milliardaires et amis très intimes des Bouteflika. La justice algérienne traite ce dossier avec énormément de lenteurs et aucun procès des frères Kouninef n’a été programmé par le tribunal de Sidi M’hamed où les frères Kouninef ont été placés sous mandat de dépôt le 25 avril 2019. Selon nos investigations, l’enquête sur les affaires des frères Kouninef tourne au ralenti et aucune avancée notable n’a été enregistrée dans l’instruction judiciaire. Pis encore, certains éléments de ce dossier ont été sciemment passés sous silence au regard de leur caractère très sensible. 

Mieux encore, les autorités suisses ont tenté de se mêler de se dossier pour comprendre ses dessous, mais en vain. En effet, Réda, Karim et Noah Kouninef sont des ressortissants suisses. Ils sont nés en Suisse de mère Suissesse et de père Algérien. Ils ont longtemps vécu dans la région de Lausanne en Suisse. Et ils ont grandi entre les deux pays où leur père, Ahmed Kouninef qui faisait des affaires en Algérie depuis les années 70.

Saisies par leur mère Liselotte Kouninef, les autorités suisses ont instruit leur ambassade à Alger de porter assistance à ces ressortissants suisses emprisonnés à El-Harrach conformément aux mesures préconisées par la loi suisse et les usages diplomatiques. A sept reprises, des délégations dépêchées par l’ambassade suisse à Alger se sont rendues à la prison d’El-Harrach pour rendre visite et rencontre Karim, Réda et Noah Kouninef. Lors des premières visites, les frères Kouninef ont accepté l’aide et l’assistance juridique de l’ambassade Suisse. Les autorités suisses ont pris attache avec les autorités algériennes pour leur réclamer tout le dossier judiciaire des affaires impliquant les frères Kouninef  concernant l’obtention de plusieurs marchés publics dans des conditions très suspectes.

Il s’avère, par la suite, que les autorités algériennes n’ont jamais voulu communiquer avec leurs homologues suisses et n’ont jamais souhaité expédier le moindre document judiciaire décrivant les démarches ou procédures entamées à l’encontre des frères Kouninef. Bizarrement, ces derniers ont changé rapidement leur position. Et après avoir demandé l’aide de leur deuxième pays, Réda, Karim et Noah Kouninef ont fini par dire non aux émissaires de l’ambassade de Suisse à Alger. Les diplomates helvétiques ont été intrigués par ce revirement.

Liselotte ne comprend pas au début la position de ses enfants et maintient son contact avec les autorités de son pays. Cependant, un des avocats algériens des frères Kouninef lui adresse un message envoyé depuis la prison d’El-Harrach par Réda Kouninef : « arrête de parler avec les autorités suisses, tu nous enfonces ! »

Plusieurs visites des représentants de l’ambassade Suisse se succèdent à la prison d’El-Harrach jusqu’au transfert des frères Kouninef à la prison de Koléa. Réda, Karim et Noah se murent dans le silence et ne veulent plus entendre parler du soutien juridique des autorités suisses.

Côté helvétique, une enquête est ouverte. Et plusieurs sources concordantes confirment aux autorités suisses que les frères Kouninef ont subi des pressions depuis leurs cellules pour couper tout contact avec l’ambassade de leur deuxième pays. Cette situation inédite et incompréhensible a permis aux autorités algériennes de dissimuler le dossier des Kouninef. Un dossier dans lequel figure plusieurs informations compromettantes sur des affaires très sensibles de l’Etat algérien. Il s’agit surtout du marché des 7 hôpitaux militaires algériens qui ont été confiés à des entreprises et groupements appartenant aux frères Kouninef. Il s’agit de projets dont le total dépasse les 700 millions de dollars, a-t-on appris au cours de nos investigations.

Ces marchés ont été accordés aux frères Kouninef depuis 2013 par le ministère de la Défense Nationale. Cependant, ces hôpitaux n’ont jamais été concrétisés. Pour quelles raisons ? Personne ne le sait et tout le monde ignore. Plusieurs autres projets dans le secteur militaire ont été accordés aux frères Kouninef. Et dans les PV d’audition, les frères Kouninef ont donnés des informations très sensibles sur leurs relations avec Said Bouteflika, mais aussi de hauts responsables militaires de l’Etat algérien. La fuite de ces informations en Suisse fait peur aux autorités algériennes car elles peuvent constituer un danger pour certains hauts gradés ou dirigeants encore au pouvoir en Algérie. Est-ce pour cette raison que les frères Kouninef ont subi des pressions pour qu’ils observent le silence avec l’ambassade suisse ? Nous y reviendrons…

 

 

LEAVE A REPLY