Document – Le RCD sommé par la recette des impôts de la wilaya d’Alger de s’acquitter de près de 11 millions DA !

0
348
Voilà comment le régime algérien entend faire taire les voix de l’opposition. Par la persécution judiciaire de dizaines de figures démocratiques, par la violence policière envers les manifestants pacifiques et par le harcèlement fiscal qui touche les organisations.
Un communiqué rendu public ce mercredi 27 février par le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a fait savoir que le parti a été sommé par la direction des impôts de la wilaya d’Alger de s’acquitter de la somme de plus de 10 millions de dinars.
 »L’acharnement contre le parti RCD prend de l’ampleur et redouble d’ingéniosité dans les procédés.
Aujourd’hui le 27 février 2020, le parti a été destinataire d’une correspondance émanant de la recette des impôts de la wilaya d’Alger (document joint) sommant le RCD de s’acquitter, sous huitaine, de la somme de dix millions neuf cent quarante-cinq mille dinars soit plus d’un milliard de centimes. Dans la même missive, notre siège est désormais classé comme un local à usage commercial. S’agit-il de la poursuite de la compagne orchestrée par la police politique contre le RCD ou bien pour nous faire payer le fait d’avoir permis au PAD d’y organiser, à trois reprises, ses activités publiques devant le refus injustifié du ministère de l’intérieur ?
 »Une chose est sûre, rien ne semble être un obstacle pour le pouvoir de fait, y compris la loi pour nous faire payer notre autonomie et notre implication aux cotés des populations pour mettre fin à un régime qui est dans les faits condamné par ses propres pratiques.
Il faudra faire bien plus que cela pour pouvoir soumettre le RCD. »
Alger, jeudi 27 février 2020
Le RCD

LEAVE A REPLY