Exclusif. Le tribunal militaire de Blida auditionne le colonel Mourad Zaghdoudi après le témoignage de Khaled Tebboune

0
407

Rebondissement ce mercredi 26 février dans l’affaire de Kamel Chikhi alias « le Boucher ». Ce mercredi, lors de la tenue du procès de l’une des affaires de Boucher dans laquelle figurait sur le banc des accusés Khaled Tebboune, le fils du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, une révélation a permis à la justice militaire de relancer de nouvelles poursuites contre le colonel Mourad Zaghdoudi, l’ex-chef de la brigade de recherches de Bab Jedid de la gendarmerie nationale. Des poursuites judiciaires qui impliquent directement le général Ghali Belkecir, l’ancien commandant de la gendarmerie nationale. 

En effet, lorsque Khaled Tebboune a été interrogé ce mercredi par le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed à Alger, le fils du Président Tebboune a révélé qu’il avait fait l’objet de fortes pressions qui ont été exercées sur sa personne de la part des éléments de la brigade de Bab Jedid de la gendarmerie nationale au mois de juillet 2018. « J’ai été privé de tous mes droits civiques. Et toutes mes libertés ont été restreintes sans aucune explication. Je n’ai même pas eu le droit de faire un appel téléphonique », a révélé ainsi Khaled Tebboune selon lequel les gendarmes ont exercé sur lui un véritable harcèlement et tous les interrogatoires auxquels il était soumis tournait autour du rôle de s son père Abdelmadjid Tebboune.

« Ils me posaient continuellement les mêmes questions sur mon père et ils voulaient à tout prix l’associer à l’affaire du Boucher. J’ai subi énormément de pressions de la part des enquêteurs qui voulaient m’arracher des déclarations impliquant la personne de mon père », a indiqué encore aux juges Khaled Tebboune ce mercredi au tribunal de Sidi M’hamed.

Partant de ce témoignage, un véritable pavé dans la mare, le tribunal militaire de Blida a lancé ce mercredi après-midi une nouvelle instruction judiciaire à l’encontre du colonel Mourad Zaghdoudi et cet officier, enfermé à la prison militaire de Blida depuis la fin du mois d’avril 2019, a été convoqué en toute urgence pour être auditionné par un juge d’instruction qui a décidé de lancer nouvelles poursuites judiciaires contre ce colonel véreux impliqué dans de nombreuses affaires de corruption. Et lors de cette audition, le colonel Mourad Zaghoudi a reconnu qu’il avait agi sur ordre de son ex-patron le général Ghali Belkecir lequel voulait « faire noyer » Abdelmadjid Tebboune et son fils dans le scandale de Kamel le Boucher. Or ce dernier est en fuite à l’étranger depuis de longs mois. La justice militaire algérienne va-t-il l’inculper officiellement et lancer à son encontre un mandat d’arrêt international ?

 

LEAVE A REPLY