Exclusif. Importants changements au ministère de l’Energie : la Secrétaire Générale limogée et remplacée

0
575

Des changements importants viennent d’être opérés au sein du ministère de l’Energie, l’un des ministères régaliens en Algérie, Fatma Zohra Chorfi, la secrétaire générale, vient d’être officiellement limogée de ses fonctions et remplacée par Ouis Karim.  La secrétaire générale du ministère de l’Energie faisait l’objet d’une énorme controverse à la suite des révélations d’Algérie Part sur son implication dans le business de ses enfants qui dirigent une entreprise d’importation et de vente de produits chimiques. 

En effet, à la suite de nos investigations portant sur la société Achimco appartenant aux enfants de Fatma Zohra Chorfi, la brigade de recherches de la gendarmerie nationale de Bab Jedid a ouvert une enquête sur les dépassements et irrégularités constatées dans les opérations contractées par le ministère de l’Energie et plusieurs opérateurs spécialisés dans le commerce ou l’importation des produits chimiques sensibles, justement le secteur dans lequel les enfants de Fatma Zohra Chorfi ont prospéré au moment où leur mère est le numéro 2 du ministère de l’Energie.

Fatma Zohra Chorfi fait également l’objet de plusieurs soupçons concernant des contrats douteux ou des privilèges opaques et illicites qu’elle avait accordé à certaines entreprises étrangères et privées nationales très proches de son entourage. Selon nos sources, dés mercredi prochain, la désormais ex-SG du ministère de l’Energie sera convoquée à la brigade de recherches de Bab Jedid pour qu’elle soit entendue officiellement dans ces divers dossiers sur lesquels Algérie Part a publié plusieurs révélations.  

Il est à souligner qu’un autre haut responsable du ministère de l’Energie a été contraint de quitter ses fonctions et sera admis à la retraite dans les jours à venir. Il s’agit de Mustapha Hanifi, le directeur des hydrocarbures au ministère de l’Énergie, qui avait joué un rôle troublant dans plusieurs évènements ayant suscité des tensions internes au ministère de l’Energie. Algérie Part avait publié des révélations fracassantes sur ce haut responsable qui voulait comploter avec des cercles occultes pour détrôner le ministre Mohamed Arkab et prendre sa place tout en essayant d’imposer un véritable lobby au sein de la Sonatrach.

 

LEAVE A REPLY