Confidentiel. Abdelmalek Sahraoui a remis une dizaine de milliards de centimes à Anis Rahmani pour soutenir Mihoubi et obtenir une « protection »

0
549

Le milliardaire Abdelmalek Sahraoui, patron de Promo Invest et Petroser, deux groupes privés qui ont prospéré dans des conditions illicites et opaques durant le règne des Bouteflika, a remis une dizaine de milliards de centimes à Anis Rahmani, le patron d’Ennahar TV, qui avait joué le rôle d’intermédiaire avec un haut gradé de l’institution militaire pour obtenir à cet oligarque sulfureux, l’un des oubliés de la lutte contre la corruption enclenchée à la suite du Hirak, une protection contre tous les « soucis » qu’il devrait avoir avec les services et de sécurité et la justice. 

C’est l’une des grosses révélations faites par Anis Rahmani lorsqu’il avait été pressé par les enquêteurs de la brigade de Bab Jedid de « cracher » les noms des oligarques et hauts responsables civils ou militaires avec lesquels il concluait des affaires ou des opérations juteuses. C’est grâce à ce pot-de-vin et son alliance avec Anis Rahmani que le milliardaire Abdelmalek Sahraoui a pu conserver son poste de député au sein du FLN et jouir encore jusqu’à aujourd’hui de l’immunité parlementaire.

Une impunité qui ne saura durer longtemps car les services de la brigade de recherches de Bab Jedid préparent la réouverture de son dossier et il fera bientôt l’objet d’une demande de levée de l’immunité parlementaire par la justice algérienne. Abdelmalek Sahraoui a également une autre somme considérable d’argent, plusieurs milliards de centimes, à Anis Rahmani pour apporter un soutien à la campagne électorale d’Azzedine Mihoubi à l’occasion du scrutin présidentiel du 12 décembre 2019. Avec tous ces éléments révélés au cours de l’enquête faite à propos des malversations d’Anis Rahmani, Abdelmalek Sahraoui se retrouve dans de baux draps et il ne tardera à comparaître devant la justice algérienne.

 

LEAVE A REPLY