Le Financial Times : « Les changements nécessaires à l’Algérie sont entre les mains du PDG de Sonatrach et s’il échoue… »

0
363

Le célèbre économiste britannique Nick Butler a signé ce lundi un article très instructif sur la situation actuelle en Algérie dans les colonnes du Financial Times. 

Un article qui signe et persiste : l’Algérie se dirige vers la déliquescence, à savoir une quasi-faillite financière et économique qui fera d’elle le prochain Venezuela. Et pour éviter cette situation dramatique, cet économiste britannique appelle l’actuel nouveau PDG de Sonatrach à faire « les changements nécessaires » dont a besoin cruellement notre pays.

Une lourde responsabilité pèse sur les épaules de Toufik Hakkar « en tant que nouveau PDG de Sonatrach, qui est la principale source de revenus publics du pays », estime Nick Butler, l’un des spécialistes dans le domaine de la politique énergétique.

« M. Hakkar fait face à des défis intimidants. Il doit se débarrasser des allégations de corruption qui ont affecté l’entreprise ces dernières années, stopper la chute de la production de pétrole et de gaz, attirer de nouveaux investissements étrangers et développer de nouveaux marchés, en particulier pour le gaz naturel – le tout dans le contexte de la chute des prix du pétrole et du gaz », analyse Nick Butler.

« Si M. Hakkar échoue dans ces tests, l’Algérie pourrait entrer dans une spirale de déclin, avec une baisse des revenus, un exode accéléré des talents et des risques sécuritaires induits par les troubles civils », met en garde Nick Bulter, professeur invité au King’s College de Londres et président fondateur du Kings Policy Institute, présidant de Promus Associates et Ridgeway Information Ltd, des sociétés et cabinets britanniques réputés pour leur rigueur dans les études concernant les risques liés à l’investissement dans le monde.

« Certains des changements nécessaires sont entre les mains de M. Hakkar « , analyse enfin Nick Bulter d’après lequel le PDG de Sonatrach  « peut forcer la réforme de Sonatrach et améliorer sa réputation, en attirant peut-être une partie des talents perdus et des investisseurs manquants ».

 

LEAVE A REPLY