Le procès du fils de Tebboune et de « Kamel le Boucher » a été reporté au 26 février pour des motifs étranges

0
399

Etrange et incompréhensible. Le procès, prévu aujourd’hui mercredi 5 février, de Khaled Tebboune, le fils du Président de la République Abdelmadjid Tebboune, et Kamel Chikhi, alias le boucher, le milliardaire controversé et principal suspect dans l’affaire de la cocaine du Port d’Oran, a été reporté par le tribunal de Sidi M’hamed au 26 février prochain pour des motifs étranges et inédits. 

En effet, le juge qui devait présider les audiences de ce procès a annoncé aux avocats et à l’assistance que le procès est reporté à cause de « l’impossibilité de présenter les accusés ». Le magistrat a prétexté des difficultés pour « assurer le transfert des accusés placés en détention à la prison d’El-Harrach » jusqu’au tribunal de Sidi M’hamed ! Une explication saugrenue qui a surpris les avocats et les familles des différentes parties concernées ou impliquées dans ce procès.

Selon nos sources, les autorités pénitentiaires ont transféré au tribunal de Sidi M’hamed uniquement le fils d’Abdelghani Hamel, l’ex-patron de la DGSN, Chafik Hamel. Ce dernier est en détention à la prison de Koléa et devait être interrogé en qualité de « témoin » par les magistrats en charge de ce procès. Chafik Hamel a été renvoyé, ensuite, vers sa cellule à la prison de Koléa puisque le procès est reporté au 26 février. Mais pourquoi Khaled Tebboune, Kamel le Boucher et les 5 autres accusés n’ont pas été présentés au tribunal ? Les arguments annoncés par les magistrats ne sont pas du tout convaincants. Algérie Part poursuit ses investigations et reviendra sur ce sujet avec de plus amples explications.

LEAVE A REPLY