Le patron de NAFTAL, le petit protégé de Bedoui, limogé de son poste

0
649

La purge commence et les premières têtes commencent à tomber. Belkacem Harchaoui a été officiellement limogé aujourd’hui mardi de la direction générale de NAFTAL. Il a été remplacé par Kamel Benfriha, qui occupait le poste de directeur de la division GPL au sein de NAFTAL, annonce un communiqué officiel de Sonatrach. 

Le départ de Belkacem Harchaoui est lié directement à la chute de Nourredine Bedoui, l’ex-premier ministre. Et pour cause, Belkacem Harchaoui était considéré comme le petit protégé de l’ex-premier ministre. C’est, d’ailleurs, Nourredine Bedoui qui a pesé de tout son poids pour obtenir une promotion à Belkacem Harchaoui en imposant sa nomination à la tête de NAFTAL le 10 juin 2019. Auparavant, Belkacem Harchaoui dirigeait la compagnie aérienne Tassili Airlines et son bilan à la tête de cette compagnie aérienne, filiale du groupe Sonatrach, est totalement catastrophique. Entre le 26 novembre 2015 et le 10 juin 2019, Belkacem Harchaoui s’est distingué par une mauvaise gestion et des pratiques occultes qui ont plongé Tassili Airlines dans la médiocrité et les dysfonctionnements répétitifs provoquant ainsi la colère de ses passagers à maintes reprises.

Mais personne ne pouvait réclamer des comptes à Belkacem Harchaoui parce que ce dernier s’est offert une immunité en recrutant en 2018 le fils de Nourredine Bedoui, Réda Bedoui, comme pilote de ligne à Tassili Airlines alors que le fils de l’ex-ministre de l’Intérieur d’Abdelaziz Bouteflika a été recalé en 2017 de l’académie de formation CAE OXFORD, l’une des plus prestigieuses écoles de formation des pilotes dans le monde entier. Ce favoritisme criant démontre que Nourredine Bedoui a largement profité de ses relations et de ses fonctions pour offrir à son fils une carrière qu’il n’aurait jamais pu rêver s’il était l’enfant d’un simple mortel algérien. Et en contrepartie de ce rêve réalisé, Belkacem Harchaoui s’est retrouvé propulsé PDG de l’une des plus importantes filiales stratégiques de Sonatrach. Aujourd’hui, cette impunité prend fin et Belkacem Harchaoui a été « dégagé » de ses fonctions.

LEAVE A REPLY