Le général Toufik fera de nouvelles révélations le 9 février prochain devant les juges du tribunal militaire de Blida

0
452

L’ex-emblématique patron du DRS, le général Toufik, Mohamed Mediène de son vrai nom, ne va pas rater l’opportunité du procès en appel qui a été fixé pour le 9 février prochain par le tribunal militaire de Blida. L’ex-patron des services secrets algériens pendant plus de 25 ans, à savoir de 1990 jusqu’à 2015, a fait savoir à ses avocats et son entourage familial qu’il va révéler de nombreuses informations et vérités sur des affaires d’Etat qui ont été étouffées ou dissimulées à l’opinion publique par le pouvoir algérien. 

Après avoir été opéré avec succès le 15 janvier dernier à l’hôpital militaire d’Ain Naadja, le général Toufik se dit prêt à défendre son honneur et prouver son innocence lorsque les juges du tribunal militaire de Blida vont réexaminer les chefs d’inculpations retenus contre lui et Said Bouteflika ainsi que Bachir Tartag condamnés le 25 septembre 2019 à 15 ans de prison ferme  en vertu de l’article 284 du code de la justice militaire et des articles 77 et 78 du code pénal, pour « complot contre l’autorité de l’État » et « complot contre l’Autorité de l’Armée ».

Par ailleurs, les avocats du général Toufik ont officiellement demandé aux avocats de Said Bouteflika et de Bachir Tartag de répondre présent au tribunal militaire de Blida et d’affronter les juges qui les interrogeront à propos des tenants et aboutissants des gravissimes accusations dont ils font l’objet. Pour rappel, lors du premier procès organisé entre le 23 et 26 septembre 2019, Said Bouteflika et Bachir Tartag ont refusé de répondre aux questions des juges et de participer aux audiences du procès. Les avocats du général Toufik tentent, cette fois-ci, de mobiliser ces deux accusés pour qu’ils s’expliquent devant les Algériennes et Algériennes au nom du « devoir de vérité ».

Notons enfin que la Présidente et leader du parti des travailleurs, Louisa Hanoune, sera également présente lors de ce procès en appel et la politicienne a promis à ses avocats de parler en toute franchise sur les dessous de plusieurs dossiers politiques lors des audiences de ce procès. Le dimanche 9 février prochain, il faudra s’attendre à plusieurs pavés qui seront jetés dans la mare depuis le tribunal militaire de Blida.

 

 

LEAVE A REPLY