Exclusif. 18 personnalités politiques et hommes d’affaires algériens en fuite à l’étranger dans le viseur de Zeghmati

0
832

Belkacem Zeghmati, le ministre de la Justice, a donné de nouvelles instructions pour se saisir des dossiers de 18 personnalités politiques et hommes d’affaires algériens en fuite à l’étranger alors qu’ils sont cités ou liés à des dossiers de corruption en cours d’instruction dans les tribunaux algériens, a-t-on appris de sources sûres. 

Le ministre de la Justice a demandé le transfert des dossiers de ces 18 personnalités à la Cour Suprême afin de préparer le lancement des mandats d’arrêt internationaux à leur encontre tout en préparant des commissions rogatoires qui doivent prendre attache avec les pays étrangers dans lesquels ces 18 personnalités algériennes sont en ce moment établis à l’abri des poursuites de la justice algérienne.

L’instruction de Belkacem Zeghmati réclame une accélération de toutes ces procédures judiciaires qui sont au ralenti depuis l’été 2019. D’après nos sources, parmi ces 18 personnalités recherchées par la justice algérienne, nous retrouvons des anciens caciques du régime Bouteflika comme Abdesslam Bouchouareb, l’ex-ministre de l’Industrie et ancien directeur de communication de la campagne électorale du 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika, l’ex-ministre de l’Energie, Chakib Khelil, ou l’ancien patron du FLN, Amar Saâdani. Il y a également d’anciens richissimes hommes d’affaires qui étaient proches de Said Bouteflika comme le promoteur immobilier Djamel Oulhadj, installé entre Dubai et l’Espagne.

Algérie Part mène en ce moment des investigations pour déterminer l’identité exacte de toutes les 18 personnalités visées par l’instruction de Belkacem Zeghmati. Certaines de nos sources assurent que le général Ghali Belkecir, l’ex-patron de la gendarmerie nationale, et sa femme Fatiha Boukhers, l’ex-présidente de la Cour de Tipaza, elle aussi citée et recherchée par les juges algériens, en fuite en Espagne sont inclus dans cette liste établie par Belkacem Zeghmati. Nous poursuivons nos investigations et nous reviendrons prochainement sur ce dossier avec de nouvelles révélations.

LEAVE A REPLY