Le général Ghali Belkecir, un « fugitif » qui coule des jours heureux à Malaga en Espagne

0
691

L’ancien patron de la gendarmerie nationale, le général Ghali Belkecir, l’un des officiers les plus impliqués et cités dans les gros scandales de corruption en Algérie, poursuit sa fuite à l’étranger et fuit toujours les projecteurs dans l’espoir de se faire oublier. Nous avons découvert au cours de nos investigations que le général Ghali Belkecir se cache avec sa famille à Malaga au sud de l’Espagne alors que son ancien bras droit, le colonel Mourad Zaghdoudi, et plusieurs autres colonels et hauts gradés de la gendarmerie nationale ayant servi sous ses ordres sont poursuivis par la justice militaire pour des faits de corruption. 

Pour l’heure, la justice algérienne n’a pas adressé une convocation officielle à Ghali Belkecir depuis son départ à l’étranger à la fin de l’été 2019. Néanmoins, il est cité nommément lui et son épouse, Fatiha Boukhers, dans plusieurs dossiers et scandales de corruption ainsi que des affaires de malversations politico-financières comme le dossier de Tayeb Louh dont les ramifications n’ont pas encore été déterminées par les enquêtes de la justice algérienne.

A l’époque du défunt Ahmed Gaid Salah, Ghali Belkecir a bénéficié d’une impunité déconcertante en dépit de son limogeage humiliant du commandement de la gendarmerie nationale. Il demeure jusqu’à aujourd’hui le seul haut responsable militaire algérien qui a pu échapper aux poursuites judiciaires alors que son implication dans des dossiers lourds et très compromettants est plus que flagrante. Aujourd’hui depuis Malaga, le général Ghali Belkecir continue de narguer les autorités algériennes. Honteux ! 

LEAVE A REPLY