Exclusif. Plus de 21 milliards centimes trouvés par les services de sécurité dans l’une des maisons du colonel Zaghdoudi

0
701

Le colonel Mourad Zaghdoudi, l’ex-patron de la brigade de recherches de Bab Jedid de la gendarmerie nationale, refait parler de lui. Après avoir été condamné une première fois à 5 ans de prison ferme dans une première affaire troublante concernant le  trafic d’influence auquel il s’adonnait pour protéger certains oligarques influents  moyennant des pots-de-vin, ce haut gradé de la gendarmerie algérienne fait l’objet de plusieurs autres enquêtes menées notamment par la Direction Centrale de la Sécurité de l’Armée (DCSA), a-t-on appris de sources sûres. 

Et c’est dans le sillage de l’une de ses multiples enquêtes que les enquêteurs de la DCSA sont tombés sur une incroyable découverte lors de la perquisition de l’une de ses maisons situées à Alger. En effet, ces enquêteurs ont débusqué plus de 21 milliards de centimes qui étaient soigneusement dissimulés par l’ex-patron de la brigade de recherches de Bab Jedid avant son arrestation le 21 avril 2019. Ces sommes considérables que le salaire d’un officier supérieur de la gendarmerie nationale, dont le montant ne dépasse pas les 150 mille Da par mois, ne saura jamais justifier confirment aux yeux des enquêteurs de la DCSA que le colonel Mourad Zaghdoudi  fut effectivement l’un des officiers les plus corrompus en Algérie.

Il est à rappeler que le colonel Mourad Zaghdoudi était le bras-droit du général Ghali Belkecir, l’ex-patron de la gendarmerie nationale, qui est en fuite à l’étranger à la suite de son implication dans plusieurs dossiers de corruption. Mourad Zaghdoudi avait reconnu lors de son arrestation qu’il avait racketté plusieurs milliardaires algériens et des responsables politiques pour leur épargner des enquêtes approfondies sur des malversations financières et dilapidations des deniers publics. Algérie Part reviendra prochainement sur ce dossier avec de nouvelles révélations.

 

LEAVE A REPLY