Exclusif. La commission mise en place par Chengriha a demandé officiellement à toutes les directeurs de l’armée des bilans financier

0
510

Les choses sérieuses commencent au sein de l’armée algérienne. La commission composée de 9 autres hauts gradés de l’ANP mise en place par le nouveau Chef d’Etat-Major de l’armée algérienne, le général-major Said Chengriha, a adressé officiellement une correspondance à toutes les directeurs du ministère de la Défense Nationale et à toutes les unités et commandements des régions militaires pour leur réclamer des bilans financiers détaillés sur toutes les dépenses qui ont été consenties durant l’année 2019, a-t-on appris de sources sûres. 

Cette instruction ferme s’inscrit dans la feuille de route de réformes profondes que le nouveau haut commandement militaire de l’ANP veut déployer à partir de cette année 2020. Le premier objectif est d’ausculter toutes les dépenses militaires et la répartition exacte des budgets de toutes les directions de l’institution militaire algérienne. A la suite de cet examen, la commission des réformes élaborera une nouvelle stratégie de gestion des ressources financières à la lumière des données économiques et budgétaires du pays.

Dans le sillage de cette stratégie, la commission des réformes installée par Said Chengriha rédigera des carnets de bord pour chaque direction et division de l’ANP leur assignant des objectifs de réduction de budgets et de rationalisation des dépenses allant de 25 jusqu’à 40 % par an. Les directives seront fermes et intraitables : les institutions placées sous la coupe de l’armée doivent faire preuve de rigueur et contrôler leurs dépenses pour atteindre cet objectif qui permettra au haut commandement militaire de changer sa politique financière afin de miser sur la formation, la recherche scientifique pour développer les industries militaires. Algérie Part reviendra sur ce dossier avec de nouvelles révélations dans ses prochaines publications.

 

LEAVE A REPLY