Le général, l’actuel ministre de l’intérieur et le promoteur milliardaire Benabdellah : la Belkecir Connection !

0
692

Les investigations menées par Algérie Part ont permis de débusquer les connexions dangereuses établies par le général Belkecir, l’officier le plus corrompu de l’armée algérienne et l’ancien patron de la gendarmerie nationale, actuellement en fuite à l’étranger, avec certains hauts responsables du régime Tebboune et des richissimes hommes d’affaires. 

En effet, l’un des contacts les plus importants au sommet du pouvoir algérien du général Belkecir, l‘homme qui est officiellement cité lui et son épouse Fatiha Boukhers  (l’ex-Présidente de la Cour de Tipaza) dans plusieurs dossiers de corruption et des scandales politiques comme celui de Tayeb Louh, l’ex-ministre de la Justice, s’appelle Kamel Beldjoud, l’actuel ministre de l’Intérieur du gouvernement d’Abdelaziz Djerad.

L’ancien ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville du 31 mars au 19 décembre 2019, fut l’un des éléments clés du clan du général Ghali Belkecir. Les deux hommes se connaissent depuis au moins 2014/2015 lorsque Kamel Beldjoud était Wali délégué à Zéralda. C’est un richissime promoteur immobilier qui avait tissé le lien entre le général Ghali Belkecir et l’actuel ministre de l’Intérieur. Ce promoteur milliardaire s’appelle Omar Benabdellah et il possède de nombreux projets immobiliers à travers le pays. Des projets qu’il doit entièrement à son mentor et associé secret le général Ghali Belkecir. Des projets immobiliers très juteux qui ont permis à Omar Benabdellah d’amasser une fortune colossale à l’image de la résidence Numidia située à El Hammamet, au nord-ouest de la capitale Alger, qui a fait l’objet d’une précédente révélation faite par Algérie Part.

Nous sommes en train d’approfondir nos investigations sur Omar Benabdellah, un homme d’affaires considéré comme l’homme de paille du général Ghali Belkecir. Propriétaires d’hôtels en France notamment à Nancy et des biens immobiliers à Paris, ce businessman très discret et méconnu de l’opinion publique est en quelque sorte l’arme fatale du général Belkecir dans le milieu des affaires. Promoteur immobilier en Algérie, le secteur privilégié par le général Ghali Belkecir pour les affaires, Omar Benabdellah possède un bureau d’études appelé 3D Experts situé à Bir Mourad Rais (Alger) et il est le partenaire d’une société de réalisation des projets immobiliers au Liban et à Dubai, activant en Algérie sous le nom de la SARL HEG.

Le général Ghali Belkecir fera tout son lobbying au niveau de plus haut sommet du pouvoir algérien pour permettre à Kamel Beldjoud de grimper les échelons et d’accéder au poste de secrétaire général du ministère de l’Habitat entre 2016 et 2019. Entretenant à l’époque de très bonnes relations avec Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat et l’un des piliers du Bouteflikisme, le général Ghali Belkecir trouve à Kamel Beldjoud le « parrainage » dont il avait besoin pour entamer, plus tard à partir de 2019, une carrière de ministre. En attendant, quand Kamel Beldjoud était le SG du ministère de l’Habitat, et lorsque Ghali Belkecir obtient en octobre 2017 le poste de Chef d’Etat-major du Commandement de la Gendarmerie nationale, les affaires du clan Belkecir vont tourner à plein régime et de nombreuses promotions immobilières vont voir le jour sous le couvert du nom d’Omar Benabdallah et de ses associés. Aujourd’hui, Ghali Belkecir en fuite à l’étranger. L’actuel ministre de l’Intérieur est, selon nos sources, l’un des éléments blocages qui empêchent le déclenchement de poursuites judiciaires à l’encontre de l’ex-patron de la gendarmerie nationale. Un élément parmi tant d’autres car le clan Belkecir est toujours en force au sein du pouvoir algérien. Nous y reviendrons avec davantage d’explications.

Algérie Part publiera dans ses prochaines publications de nouvelles révélations sur les affaires secrètes du clan Belkecir.

LEAVE A REPLY