Anis Rahmani et Ennahar TV exclus de la liste des directeurs de médias qui seront reçus à la Présidence de la République

0
744

C’est un fait nouveau. La télévision propagandiste Ennahar TV et son patron le controversé Anis Rahmani, l’un des symboles du régime Bouteflika honnis par les manifestants algériens à chaque vendredi du Hirak, ont été exclus officiellement de la liste des directeurs et des responsables de médias qui seront reçus demain mercredi à la Présidence de la République pour une entrevue avec Abdelmadjid Tebboune. 

Les patrons des médias qui seront conviés à cette entrevue sont la chaîne étatique l’ENTV, les chaines privées « El Bilad » et « El Hayet » ainsi que les quotidiens « El Moudjahid », « El Khabar », « Echorouk El Yawmi », « Le Soir d’Algérie » et « Le quotidien d’Oran », indique ce mardi un communiqué officiel de la Présidence de la République.

Le patron de la chaîne de télévision d’Ennahar TV Anis Rahmani est donc officiellement persona non grata et ne pourra plus prétendre au statut de « canal médiatique privilégié du pouvoir algérien », un statut qui lui a été longtemps attribué à l’époque des Bouteflika. Cette rupture du Palais présidentiel d’El-Mouradia avec Anis Rahmani et Ennahar TV démontre que le nouveau Président Tebboune ne veut plus de la domination de cette chaîne  de télévision qui a longtemps pollué l’espace médiatique avec son travail de propagande provoquant ainsi une véritable colère populaire des Algériens. Rappelons enfin que le patron d’Ennahar TV, Anis Rahmani, est également poursuivi dans plusieurs affaires qui demeurent « cachées » dans les tiroirs des bureaux des magistrats algériens.

 

LEAVE A REPLY