Confidentiel. Djamel Ould Abbès atteint de sénilité et raconte aux juges que Bouteflika lui parle toujours

0
935

L’ancien ministre de la Santé et de la Solidarité nationale, Djamel Ould Abbès, âgé de 85 ans, et l’un des anciens piliers du régime algérien durant les 20 dernières années, est atteint aujourd’hui de sénilité et fabule depuis sa cellule à la prison d’El-Harrach, a-t-on appris de plusieurs sources judiciaires. L’ancien ministre placé en détention depuis le 8 juillet 2019, l’ancien ministre est officiellement poursuivi pour dilapidation de deniers publics, conclusions de contrats contraires à la réglementation, mauvaise utilisation de la fonction et falsification de procès-verbaux public. 

Mais le vieil homme présente aujourd’hui des signes d’une grande faiblesse mentale. En réalité, l’ancien secrétaire général du FLN de 2016 à 2019 verse dans les délires et les hallucinations depuis plusieurs semaines. Pour preuve, lors de sa dernière présentation devant le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed la semaine passée, Djamel Ould Abbès a fait savoir que l’ex-Président Bouteflika lui parle toujours et il contactera bientôt les juges pour les instruire de relâcher son ancien ministre !

En prison, Djamel Ould Abbès ne cesse pas de dérouler ses interlocuteurs et le personnel de l’administration pénitentiaire en leur dévoilant ces affabulations extravagantes. A en croire, Djamel Ould Abbès, le président Bouteflika est encore au pouvoir et l’appelle chaque nuit pour prendre de ses nouvelles et le consulter à propos des affaires politiques du pays. Pauvre Djamel Ould Abbès. Pour améliorer sa prise en charge médicale, Djamel Ould Abbès a été transféré de sa cellule de la prison d’El Harrach vers la maison d’arrêt de Koléa, une prison beaucoup plus moderne et confortable que le vieux centre pénitentiaire d’El-Harrach.

 

 

LEAVE A REPLY