Le Président Abdelmadjid Tebboune s’appuie sur deux personnalités pour dessiner ses stratégies de gouvernance et configurer le système qu’il veut déployer pour diriger l’Algérie durant son mandat présidentiel. Ces deux personnalités sont les deux cerveaux qu’il consulte régulièrement et qui nourrissent sa réflexion avec des propositions, des plans d’action ou des pistes de solution pour assurer la continuité de son pouvoir présidentiel. Ces deux personnalités sont considérées comme ses amis les plus intimes et elles ont beaucoup pesé sur le choix des ministres et de la composition de l’actuel gouvernement dirigé par Abdelaziz Djerad. 

Ces deux personnalités s’appellent Abdelhafid Allahoum et Boualem Bouguetaia. Le premier, Abdelhafid Allahoum avait un mandat de  député de 1982 et 1987. Natif de la wilaya de M’Sila, il était employé à Algérie Poste à Oran avant de partir à la retraite.Le 27 décembre dernier, Abdelhafid a été nommé par le président Abdelmadjid Tebboune au poste de conseiller à la Présidence de la République.

Le deuxième principal maillon du système Tebboune s’appelle Boualem Bouguetaia. Officiellement, il n’occupe aucune fonction précise au Palais Présidentiel d’El-Mouradia. Mais il connait Abdelmadjid Tebboune depuis des années et une amitié solide lie les deux hommes. Tebboune veut s’appuyer sur l’expérience diplomatique et juridique de Bouguetaia pour façonner ses décisions présidentielles. En effet, ancien ambassadeur,  Boualem Bouguetaia est actuellement vice président du Tribunal international du droit de la mer (TIDM). Il est aussi membre du tribunal arbitral mis en place par le TIDM pour  régler la dispute maritime entre l’Ukraine et la Russie. Avocat au barreau d’Alger depuis 1983, M. Bouguetaia préside également la chambre  spéciale créée par le TIDM pour statuer sur le différend maritime entre le  Ghana et la Côte d’Ivoire.

Avec Allahoum et Bouguetaia, Tebboune s’est constitué un cercle très restreint pour édifier sa politique. Très méfiant, n’accordant pas sa confiance à des éléments externes à son entourage, Tebboune accorde énormément d’importance à la « loyauté » et se base toujours sur ce critère avant de choisir ou désigner ses collaborateurs, a-t-on appris au cours de nos investigations.

LAISSER UN COMMENTAIRE