Exclusif. Le colonel Mourad Zaghdoudi, l’ex-bras droit du général Ghali Belkecir, condamné à 5 ans de prison ferme

0
499

C’est un procès qui s’est tenu en toute discrétion au mois de décembre dernier au tribunal militaire de Blida. Un procès sur lequel l’institution militaire n’a rien voulu communiquer car il engage un personnage lugubre et central de la corruption en Algérie : le colonel Mourad Zaghdoudi, l’ex-chef de la brigade de recherches de Bab Jedid de la gendarmerie nationale, l’ancien bras droit du général Ghali Belkecir, l’ancien commandant de la gendarmerie nationale en fuite en  ce moment à l’étranger. 

Le colonel Mourad Zaghdoudi a été poursuivi officiellement pour avoir tenté de trafiquer le PV d’audition du milliardaire Issad Rebrab lors son audition le 17 avril 2019 par les enquêteurs de la brigade de recherches de Bab Jedid. Selon les éléments confirmés par l’enquête judiciaire menée par le parquet du tribunal militaire de Blida, Mourad Zaghdoudi avait tenté de laver Issad Rebrab de tout soupçon de « surfacturation ». L’ex-chef de la brigade de recherches de Bab Jedid a écopé ainsi d’une peine de 5 ans de prison ferme.

Mais, selon nos sources, il ne s’agit que du premier dossier dans lequel ce haut gradé de la gendarmerie nationale a été cité comme accusé. Le colonel Mourad Zaghdoudi devra répondre de plusieurs chefs d’inculpation dans trois autres affaires dont un dossier qui concerne ses relations directes avec Said Bouteflika, le frère de l’ex-Chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika. Ce dernier actionnait effectivement Mourad Zaghdoudi pour diligenter des enquêtes sur des personnalités économiques ou politiques qui dérangeaient les intérêts du clan présidentiel. Algérie Part reviendra sur ce dossier avec de nouvelles révélations.

 

 

 

LEAVE A REPLY