Confidentiel. Affaire de la cocaine du Port d’Oran : La justice algérienne prépare bientôt une confrontation entre Kamel le Boucher et les fils de Hamel

0
658

Le juge d’instruction près le tribunal de Blida qui est en charge de terminer l’enquête sur l’affaire de la cocaine du port d’Oran est en train de préparer une nouvelle séance de confrontation de témoins, mais qui opposera cette fois-ci le controversé milliardaire Kamel le Boucher, propriétaire de la cargaison où les 744 KG de cocaine ont été découverts, aux fils d’Abdelghani Hamel, l’ex-patron de la DGSN. 

Comme la première confrontation ayant opposé Nourredine Berrachedi, ex-chef de sûreté de la wilaya d’Alger et Abdelghani Hamel à Kamel Chikhi, alias le Boucher, cette deuxième confrontation devrait se dérouler à la prison d’El-Harrach où sont enfermés les trois fils d’Abdelghani Hamel, Mourad, Ameyar, Chafik. Le juge d’instruction en charge de ce dossier s’intéresse, soulignent nos sources,  énormément aux relations troublantes entretenues entre Ameyar Hamel et Kamel Chikhi. Ce dernier stockait régulièrement les conteneurs de viandes congelées importées depuis l’étranger notamment du Brésil au niveau du Port-sec appartenant et dirigé par Ameyar Hamel à Oran. Les relations d’affaires entre les deux hommes sont très nombreuses et revêtent un caractère douteux aux yeux de la justice algérienne.

Celle-ci se dirige vers la confirmation du rôle de Hamel et ses enfants dans l’introduction des marchandises douteuses importait par Kamel Chikhi et acheminée via le Port d’Oran. De cette confrontation, le juge d’instruction près le tribunal de Blida espère faire parler Ameyar Hamel ou ses frères pour aboutir enfin à la vérité sur l’un des scandales les plus sombres de l’histoire contemporaine de l’Algérie.

 

 

LEAVE A REPLY