Vidéos. Graves dérapages à Annaba : des délinquants manipulés pour agresser les manifestants pacifiques du Hirak

0
1076

C’est un dérapage inédit et sans aucun précédent depuis le 22 février dernier, date à laquelle ont commencé les protestations du mouvement populaire algérien.  Ce vendredi, à Annaba, des délinquants ont été mobilisés et manipulés par des cercles occultes qui ne sont pas encore identifiés pour s’en prendre et agresser les manifestants pacifiques du Hirak. 

Des dizaines de délinquants ont menacé les manifestants pacifiques avec des armes blanches, d’autres ont tenté de tabasser des manifestants pour les contraindre de quitter les rues de la ville. L’objectif de ces délinquants était annoncé et assumé : empêcher la tenue des manifestations du 45e vendredi du Hirak dans la ville d’Annaba, la ville où réside une bonne partie de la famille d’Ahmed Gaid Salah, le défunt Chef d’Etat-Major de l’ANP.

Des témoins oculaires ont immortalisé les scènes humiliantes de ces délinquants qui s’en prennent aux manifestants du Hirak en proférant les insultes les plus ordurières. Ces images ont été diffusées massivement sur les réseaux sociaux suscitant ainsi une vague d’indignation nationale.  Par ailleurs, des avocats de la ville d’Annaba se sont regroupés pour témoigner de ces violences grossières et annoncer le dépôt de plusieurs plaintes contre des hauts responsables de l’Etat restés immobiles et inactifs face aux lynchages dont ont été victimes plusieurs manifestants pacifiques. Pis encore, lors de leurs interventions musclées, les forces de l’ordre ont appuyé les milices des délinquants en tabassant les manifestants pacifiques !

Dans cette vidéo, Amel Bouharir, une avocate et juriste de la ville d’Annaba, a fait un témoignage poignant pour décrire cette journée de violence à Annaba. Elle explique également que les activistes du Hirak n’ont pas cédé aux menaces et à cette politique de la terreur. Une leçon de courage et d’humanisme que tous les algériens doivent partager.

LEAVE A REPLY