Exclusif. Futur gouvernement et poste de vice-ministre de la Défense nationale : Tebboune a convié Chengriha à une réunion de travail

0
932

Dés sa prise de fonction à la tête de l’Etat-Major de l’ANP, le général-major Said Chengriha, devra plancher sur plusieurs dossiers très délicats dont des dossiers politiques qu’il doit élucider en toute urgence avec l’actuel Chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune. 

En effet, ce dernier, a-t-on appris au cours de nos investigations, a appelé officiellement le nouveau chef d’Etat-Major de l’ANP qui a succédé à Ahmed Gaid Salah, le défunt patron de l’institution militaire algérienne, pour le convier officiellement à une réunion de travail au cours de laquelle l’équipe de Tebboune échangera et consultera Said Chengriha à propos de la composition du futur gouvernement qui sera prochainement mis en place par Tebboune pour diriger l’Algérie dans cette conjoncture politique si délicate et complexe.

D’après nos sources, Tebboune étudiera notamment la question du poste du vice-ministre de la Défense Nationale avec Said Chengriha. Cette question soulève une importante dimension politique car ces dernières années, le chef d’Etat-Major de l’ANP a occupé une fonction politique au sein du gouvernement en assurant la fonction de vice-ministre de la Défense Nationale. Or, cette fois-ci, l’Algérie connait un inédit mouvement de contestation populaire qui réclame la séparation entre le militaire et le politique, à savoir l’édification d’un Etat civil émancipé du joug de l’armée. Abdelmadjid Tebboune va donc négocier avec Said Chengriha l’opportunité et la pertinence de lui confier le poste de vice-ministre de la Défense Nationale.

Et même si Said Chengriha est un général beaucoup moins politisé et autoritaire que Gaid Salah, il n’en demeure pas moins que son opinion sur ce sujet sensible reste méconnue et mystérieuse. Le sommet Tebboune-Chengriha devra donc aboutir à une décision incontournable qui va peser sur l’avenir politique.

 

LEAVE A REPLY