La situation est totalement rocambolesque à Alger. Plusieurs sources bien introduites au sein de l’institution militaire algérienne ont confirmé à Algérie Part le décès du chef d’Etat-Major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah. Ce dernier a été bel et bien victime d’un arrêt cardiaque survenu ce lundi à 3 H du matin. Le patron de l’institution militaire algérienne a été transférée en urgence vers l’hôpital militaire d’Ain Naadja à la suite de son malaise cardiaque. Son corps se trouve, d’ailleurs, toujours au niveau de cet hôpital qui est, désormais, entièrement verrouillé par le renseignement militaire. 

Jusqu’à cette heure-ci, le ministère de la Défense nationale n’a pas encore réagi face à ces informations qui vont changer totalement le paysage politique algérien. En revanche, la Présidence de la République a publié un communiqué qui confirme officiellement cette information. Ce communiqué a été rendu public par l’agence de presse gouvernementale l’APS.

Le haut commandement de l’armée algérienne est en état d’alerte, certifient nos sources. La journée de ce lundi 23 décembre promet d’être bouleversante en Algérie. Le décès de Gaid Salah intervient quelques jours après la cérémonie d’investiture d’Abdelmadjid Tebboune, le jeudi 19 décembre dernier. Ce jour-là, Gaid Salah paraissait très malade, affaibli et se tenait à peine debout. Ce lundi 22 décembre, la mort a fini par avoir raison de lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE