Exclusif. Le général Belkecir, sa femme et l’une de leurs filles cherchent à s’établir à Barcelone pour obtenir la résidence espagnole

0
1295

Le général Ghali Belkecir, l’ancien commandant de la gendarmerie nationale, l’un des officiers les plus corrompus de l’armée algérienne, cherche à s’établir en Espagne depuis bientôt 15 jours , a-t-on appris de sources sûres. Le général Ghali Belkecir s’est déplacé en Espagne avec son épouse Fatiha Boukhers, l’ex-présidente de la Cour de Tipaza, l’un des anciens piliers du système judiciaire de Tayeb Louh, l’ex-ministre de la justice, et leur fille Sana. 

Ghali Belkecir est cité nommément dans plusieurs affaires et dossiers de corruption. Son épouse, Fatiha Boukers devait être convoquée pour qu’elle soit entendue à propos de son rôle dans la gestion scandaleuse du secteur de la justice depuis 2013 jusqu’à 2019. Fatiha Boukhers est impliqué dans de très nombreux dossiers où elle a abusé de ses fonctions pour trafiquer des verdicts ou fabriquer des jugements taillés sur mesure selon les intérêts de certains puissants dirigeants politiques et des oligarques sulfureux. Comme Tayeb Louh, Fatiha Boukhers est accusée « d’abus de fonction, entrave à la justice, incitation à la partialité et incitation à faux en écriture officielle ». Les faits sont graves d’autant plus que Fatiha Boukhers était la principale fidèle collaboratrice de Tayeb Louh. 

Or, si ce dernier croupit à la prison d’El-Harrach depuis le 22 août dernier, madame Belkecir coule des jours heureux en Espagne en compagnie de son mari le général Ghali Belkecir coupable de plusieurs faits à caractère pénal relatifs à la corruption comme il a été indiqué dans de nombreuses révélations publiées par Algérie Part. 

Selon nos investigations, le couple Belkecir cherche à obtenir la carte de résidence en Espagne pour échapper, ainsi, définitivement aux faucilles de la justice algérienne. En dépit de toutes les charges et soupçons qui pèsent à l’encontre du couple Belkecir, les autorités algériennes ont autorisé leur déplacement à l’étranger. Ce qui démontre que le général Belkecir et sa femme jouissent d’une impunité qui leur est offerte « d’en haut ».

LEAVE A REPLY