Rebrab restera encore en prison, Hamel, Oulmi et Tahkout bientôt devant les juges

0
607

Finalement, l’homme d’affaires Issad Rebrab restera encore en prison car la chambre d’accusation du tribunal d’Abane Ramdane à Alger a refusé la demande de libération déposée par ses avocats. Le patron de Cevital, premier groupe privé en Algérie, continuera de croupir à la prison d’El-Harrach. Ceci dit, Rebrab ne devra pas patienter longtemps car dés l’investiture du nouveau Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, la justice algérienne devra prendre la décision de le remettre en liberté. 

Cependant, un sort nettement plus sévère et compliqué attend les autres grosses fortunes Algériennes qui sont enfermées dans les cellules de la prison d’El-Harrach. Ainsi, après le procès d’Abdelghani Hamel, l’ex-patron de la DGSN, qui devra débuter d’ici quelques jours, à savoir avant la fin du mois de décembre, c’est au tour des milliardaires Mahieddine Tahkout et Mourad Oulmi de se présenter devant les juges du tribunal de Sidi M’hamed pour répondre de leurs actes à l’occasion de leurs procès lesquels devront débuter au plus tard à partir du mois de janvier 2020.

Avec ces procès retentissants qui impliquent de nombreux dirigeants politiques, Abdelmadjid Tebboune va commencer mandat présidentiel sur les chapeaux de roues.

LEAVE A REPLY